Bleu Charlemagne (FIMADA): "Jonathan Morrison pourrait avoir l'âge de mon fils''

Tournoi Tchin-Tchin de Jonathan Morrison : Les précisions de Bleu Charlemagne, président de la Fimada
Par Mael Espoir
Publié le 17 juin 2022 à 12:49 | mis à jour le 17 juin 2022 à 12:49

Le président de la Fimada, Bleu Charlemagne, est revenu sur le fameux courrier qu'il a pondu au lendemain du lancement du tournoi de Maracana Tchin Tchin.

Tournoi Tchin-Tchin de Jonathan Morrison : Les précisions de Bleu Charlemagne, président de la Fimada

Au lendemain du lancement du tournoi Tchin tchin initié par le jeune Jonathan Morrison, BLEU Charlemagne, le président de la FIMAA ( Fédération Internationale de Maracana Association ) et président de la section ivoirienne de cette institution internationale , à savoir la Fédération Ivoirienne de Maracana et Disciplines Associées ( FIMADA ), a fait savoir, dans un communiqué, ''qu'aucune des deux institutions qu'il dirige n'est ni de près ni de loin impliquée dans l'initiative et l'organisation de cet évènement sportif ''.

Affirmant être la seule structure à détenir le droit d'organiser des événements de Maracana de grandes envergures en Côte d'Ivoire, la Fimada a donc invité les entreprises à ne pas associer leur image à cette initiative de l'ex petit ami de Maria Mobil. Face à la polémique suscitée par ce communiqué, le président de la Fimada est monté au créneau sur les ondes de Radio Côte d'Ivoire pour apporter des précisions.

'' Les lois sont faites pour être respectées et surtout pour garantir la sécurité et surtout le bien-être de nos populations. Nous avons des Fédérations qui sont constituées et qui administrent les disciplines à elles confiées notamment pour ce qui nous le concerne le Maracana dont la Fédération, la première du genre dans le monde , a été à l'initiative de notre pays et donc à son honneur depuis le 6 janvier 2010 '', a indiqué Bleu Charlemagne.

Puis d'ajouter: '' 80 millions de récompense, on est dans un pays réglementé et cela se fait sans une tutelle, on ne sait pas qui garantit quoi, on appelle nos entreprises déjà éprouvées par la Covid-19 et la guerre en Ukraine à venir s'associer à ces choses là. Notre mutisme serait une complicité coupable''.

Informé depuis le mois de mars de la tenue de ce tournoi de Maracana, Bleu Charlemagne dit avoir attendu la visite de Jonathan Morrison mais en vain. '' Un ami m'a appelé pour m'informer qu'il a demandé au jeune Jonathan Morrison qui est un de ses petits, de passer me voir, car il ambitionne d'organiser une compétition à l'échelle nationale de Maracana, afin que je puisse l'accompagner au plan technique et administratif. Depuis le mois de mars, j'attends ce jeune homme(...)'', a indiqué Bleu Charlemagne qui a clairement affiché la volonté de la Fimada d'être associée à ce tournoi.

'' Étant dans une phase de promotion, aucun président ne peut refuser une telle initiative qui, pour nous , est un instrument important de la promotion mais surtout de l'encadrement sécuritaire de nos jeunes pendant ses vacances... le fiston dont on parle , il pourrait avoir l'âge de mon premier fils, pourquoi je vais lui interdire d'organiser quelque chose au bénéfice de la Côte d'ivoire surtout qu'il nous fait l'honneur de choisir notre discipline parmi 75 autres dans le pays. Il vient au Maracana, c'est un honneur pour nous, associer la Fédération pour en avoir l'autorisation'', a indiqué Bleu Charlemagne qui a déjà ouvert ses bras à Jonathan Morrison.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus