Annoncé pour mort, Mamadou Koné reçoit KKB en audience à Abidjan

Mamadou Koné reçoit Kouadio Konan Bertin, le jour de sa « mort »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 27 mai 2021 à 16:44 | mis à jour le 27 mai 2021 à 16:57

La nouvelle de la mort de Mamadou Koné a circulé sur la toile, ce jeudi 27 mai, comme une trainée de poudre. Et pourtant, ce même jeudi, le président du Conseil constitutionnel ivoirien a reçu en audience Kouadio Konan Bertin, ministre de la Réconciliation nationale.

Mamadou Koné reçoit Kouadio Konan Bertin, le jour de sa « mort »

Le célèbre cyberactiviste Chris Yapi a annoncé sur les réseaux sociaux, le décès de Mamadou Koné, dans une clinique abidjanaise, des suites d'un cancer pancréatique. Cette annonce qui a circulé comme une trainée de poudre, dans la mi-journée de ce jeudi, a fini par s'avérer mensongère.

En effet, Mamadou Traoré, un proche de Guillaume Soro, avait démenti cette information du décès du Président du Conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire. « Je viens d'avoir au téléphone l'épouse du Président du Conseil Constitutionnel. Elle dit que son mari est bel et bien vivant et qu'il n'est pas mort contrairement à l'information relayée par Chris Yapi », avait-il déclaré. Puis, d'indiquer que le haut magistrat s'apprêtait d'ailleurs à recevoir en audience Kouadio Konan Bertin, ministre ivoirien de la Réconciliation nationale.

Et comme annoncé, « le Président du Conseil Constitutionnel, Mamadou Koné, a accordé une audience au ministre de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin (KKB) ce jeudi 27 mai au siège de l'Institution à Abidjan », peut-on lire dans un tweet publié sur le compte de RTI Info, la télévision nationale.

Au sortir de cette visite de courtoisie, KKB indique être venu rencontrer un homme d'expérience et de sagesse pour « recueillir ses orientations, ses conseils » en vue de la réconciliation entre Ivoiriens dans ce « vent nouveau qui souffle sur le pays ».

L'ancien ministre de la Justice était certes aperçu quelque peu amaigri lors des obsèques de Laurent Dona Fologo, mais de là à annoncer son décès alors qu'il est bel et bien vivant, relève d'une affabulation.

Avec cette vidéo que nous publions à la suite de cet article, il va de soi que les rumeurs sur la mort de Koné Mamadou vont estomper.

« Chris Yapi a bel et bien consulté un registre de décès et lu le nom de Koné Mamadou dans ledit registre. À tort, il a cru que c’était le Président du Conseil constitutionnel, heureusement, celui-ci est vivant. Il y a donc eu confusion sur l’identité. Chris Yapi lui présente ses plates excuses, ainsi qu’à sa famille et surtout lui souhaite longue vie », peut-on lire dans un démenti de l’avatar.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus