2e tour exceptionnel CAFOP: Plus de 52 000 candidats pour 2000 places

2e tour exceptionnel CAFOP: Plus de 52 000 candidats pour 2000 places
Par K. Richard Kouassi
Publié le 05 août 2021 à 13:27 | mis à jour le 05 août 2021 à 13:35

Jeudi 5 août 2021, Mariatou Koné s'est rendue au Lycée municipal de Marcory où elle a procédé au lancement du second tour exceptionnel des épreuves écrites du concours direct d'entrée dans les CAFOP (Centres d'animation et de formation pédagogique). Ce sont au total 52 418 candidats qui se sont lancés à la conquête de 2 000 places.

CAFOP : Mariatou Koné lance le 2e tour exceptionnel

Mariatou Koné l'avait annoncé. Le second tour exceptionnel des épreuves écrites du concours direct d'entrée dans les CAFOP (Centres d'animation et de formation pédagogique) a été lancé le jeudi 5 août 2021 au Lycée municipal de Marcory par la ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation. Selon les informations officielles, ce sont 52 418 candidats déclarés non admissibles au test psycho technique qui sont concernés par les épreuves écrites. Au terme de cette composition, 2 000 candidats méritants rejoindront les 3 000 autres admissibles déclarés à l’issue de la première session.

Pour rappel, lors du premier tour du CAFOP, 52 000 candidats avaient été recalés. "J'informe la communauté éducative et les populations qu'une deuxième session (concours du CAFOP, NDLR) sera organisée pour recruter 2 000 personnes parmi les 52 000 candidats qui n'ont pas été retenus", avait annoncé la ministre de l'Éducation nationale et de l'Alphabétiation dans une interview accordée à Fraternité Matin.

Alassane Ouattara a nommé Mariatou Koné à la tête du ministère de l'Éducation nationale et de l'Alphabétisation en remplacement de Kandia Camara, qui occupe désormais le poste de ministre d'État, ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Diaspora. L'ancienne ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté a immédiatement affiché sa volonté de donner un nouveau visage à l'école ivoirienne. Cela s'est traduit par le concept de "Tolérance zéro" aux examens scolaires et aux états généraux de l'école.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus