Droits de l'Homme: Namizata Sangaré prend les rênes de l’AFCNDH

Droit de l'homme :  L'ivoirienne Namizata Sangaré prend les rênes de l’AFCNDH
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 20 septembre 2021 à 17:54 | mis à jour le 20 septembre 2021 à 17:54

Mme Namizata Sangaré a été élue ce lundi 20 septembre 2021 à la tête de l’Association Francophone des commissions des droits de l’homme (AFCNDH), l’un des réseaux institutionnels francophones de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

L'Ivoirienne Namizata Sangaré élue présidente de l' AFCNDH

Namizata Sangaré est la nouvelle présidente de l’Association Francophone des commissions des droits de l’homme (AFCNDH). Elle a été portée à la tête de l'association, ce lundi au cours de l’Assemblée générale qui s’est tenue, pour la première fois, en mode virtuel en raison de la pandémie de Covid-19. Trente-trois participants ont pris part à cette assemblée générale virtuelle. Onze (11) des dix-huit (18) de statut A conformes aux principes de Paris ont pris part au vote.

Mme Namizata Sangaré (Côte d’Ivoire) a recueilli, huit (8) voix contre trois (3) pour maitre Ahmed Salem Bouhoubeyini, président de la Commission nationale des Droits de l’Homme de la Mauritanie. Elle remplace à ce poste, pour un mandat de trois ans, Khalid Ikhiri, l’ex président de la Commission Nationale des Droits de l’homme du Niger dont le mandat a pris fin en septembre 2020, mais avait a été prolongé d’un an en raison de la pandémie à coronavirus.

L’AFCNDH regroupe des institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) de pays membres de la Francophonie ainsi que l’Algérie (en qualité d’observateur). Elle compte actuellement trente-trois (35) membres. Elle est composée des INDH des pays suivants : Algérie (observateur), Belgique, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Canada, Capo-verde, Comores, Côte d’Ivoire, République démocratique du Congo, Congo-Brazzaville, Djibouti, Egypte, France, Gabon, Ghana, Grèce, Guinée-Bissau, Guinée Conakry, Haïti, Luxembourg, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Niger, République centrafricaine, Roumanie, Rwanda, Sénégal, Suisse, Tchad, Tunisie, Togo.

L’Association francophone des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH) est un réseau des commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH) de l’espace francophone, créé en mai 2002 avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), afin de valoriser et de renforcer le rôle des Commissions Nationales des Droits de l’Homme dans la promotion et la protection des droits de l’homme. Trois instances composent le fonctionnement de l'institution. Ce sont entre autres : L’Assemblée Générale : elle se réunit tous les trois ans à l’occasion du Congrès de l’AFCNDH au cours duquel les membres examinent une thématique de droits de l’homme, partagent leurs expériences et adoptent des résolutions ou déclarations ;

Le Conseil d’Administration : il gère le fonctionnement et les activités de l’Association, à l’exception de celles qui sont réservées à l’assemblée générale. Il se réunit une fois par an en session ordinaire ; Le bureau du conseil d’administration : il se réunit si possible, au moins deux fois par an, sur convocation du Président afin de préparer les réunions du Conseil d’administration et exercer toute autre attribution pour le bon fonctionnement du Réseau.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus