Guinée : Élie Kamano présente ses excuses à Celou Dalein Diallo

Guinée : Élie Kamano présente ses excuses à Celou Dalein Diallo
Par K. Richard Kouassi
Publié le 08 octobre 2021 à 17:11 | mis à jour le 08 octobre 2021 à 17:31

Élie Kamano, de son vrai nom Djéliman Kamano, a rendu visite à l'opposant guinéen Cellou Dalein Diallo. Le chanteur a effectué le déplacement auprès du président de l'UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) afin de lui présenter des excuses publiques.

Élie Kamano fait la paix avec Cellou Dalein Diallo

"J’ai eu une discussion avec le président Cellou Dalein Diallo qui est mon ainé, qui est sans vouloir mentir, une référence en politique. Je reconnais que j’ai offensé un aîné, un frère cela ne me dérange pas de lui présenter mes excuses et c’est ce que j’ai fait hier", a déclaré Djéliman Kamano, plus connu sous le nom d' Élie Kamano après une audience avec le leader de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) le jeudi 7 octobre 2021.

Il faut rappeler qu'en août 2020 Élie Kamano s'en était ouvertement pris à l'opposant guinéen à travers une publication sur sa page Facebook. Le reggaeman avait soutenu que Cellou Dalein Diallo se préparait à "souiller la mémoire des victimes de son parti en prenant part aux élections qui se tiendront avec un fichier qu’il a toujours traité de corrompus et surtout avec la participation d’Alpha Condé qu’il traite d’illégitime pour avoir tripatouillé la constitution de 2010". L'Union des forces démocratiques de Guinée venait de lancer une consultation par rapport à une participation du parti à l'élection présidentielle d'octobre 2020 qui a d'ailleurs vu la réélection d'Alpha Condé. Élie Kamano avait même traité Dalein Diallo de "félin politique".

Mais les sentiers sont désormais aplanis entre les deux hommes. Élie Kamano a présenté ses excuses à son ainé. "Je reste convaincu que par rapport à ça sa resignance ( Cellou Dalein DIALLO ndlr) n’a pas d’égal. Je lui ai demandé de tout faire pour que ses militants partagent largement le pardon, la réconciliation nationale et l’acceptation parce que, malgré nos différends ethniques et régionaux, nous restons quand même des Guinéens. Comme lui, il le prône au sein de l’opinion publique, au sein de son parti, on ne peut être d’éternels adversaires. On peut être adversaires aujourd’hui et être des amis demain", a-t-il dit.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus