Titrologie:"Laurent Gbagbo demeure poursuivi par la justice ivoirienne"

Titrologie / Laurent Gbagbo : « On ne va pas me faire admettre ce qui est inadmissible »
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 21 octobre 2021 à 09:00 | mis à jour le 21 octobre 2021 à 09:12

L'interview de Laurent Gbagbo à France 24 a produit une véritable onde de choc, dont se fait l'écho la titrologie de ce 21 octobre 2021. Henri Konan Bédié maintient pour sa part la pression sur Alassane Ouattara. Le président ivoirien est néanmoins en passe de faire adopter un budget qui avoisine les 10.000 milliards de FCFA.

Titrologie / Laurent Gbagbo : « On ne va pas me faire admettre ce qui est inadmissible »

À la suite de la création de son nouveau parti politique, le Parti des peuples africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), Laurent Gbagbo a accordé un entretien à France 24. La langue de bois n'avait nullement droit de cité dans cette interview, au cours de laquelle l'ancien chef d'État dit ne pas admettre la condamnation à 20 ans prononcée contre lui par la justice ivoirienne dans l'affaire du casse de la BCEAO. Le Woody de Mama a par ailleurs réclamé la libération de ses proches, civils comme militaires, qui croupissent encore en prison.

La réponse à cette sortie du leader de la gauche ivoirienne ne s'est pas fait attendre. Et c'est surtout le ministre de la Communication, Amadou Coulibaly, qui a apporté la réplique lors du compte-rendu du Conseil des ministres. « Laurent Gbagbo demeure poursuivi par la justice ivoirienne », a déclaré le porte-parole du Gouvernement dans les colonnes de Le Jour Plus.

Henri Konan Bédié maintient la pression sur le Président Alassane Ouattara. De nombreux leaders politiques se bousculent par ailleurs au portillon du président du parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI). Pendant ce temps, Guillaume Soro s'est muré dans un silence après ses virulentes sorties contre le pouvoir d'Abidjan.

Soupçons de malversations financières au Port autonome de San Pedro, l'un des poumons économiques de la Côte d'Ivoire. Le Directeur général du PASP pointé du doigt. N'empêche que le budget 2022 connait une forte progression. « La barre de 10.000 milliards de FCFA bientôt franchie », fait remarquer à sa une Le Patriote.

Pour la note sportive de la Titrologie de ce jeudi, Mme Mariam Dao Gabala s'explique sur le retard du processus de normalisation à la Fédération ivoirienne de football (FIF).


Afficher les commentaires
Articles les plus lus