Guinée équatoriale: Des Ivoiriens victimes de barbarie appellent à l'aide

En danger en Guinée équatoriale, des Ivoiriens demandent à être rapatriés d'urgence
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 19 novembre 2021 à 13:48 | mis à jour le 19 novembre 2021 à 13:49

Des Ivoiriens victimes de "chasse à l'homme" en Guinée équatoriale ont lancé un cri de désespoir à l'endroit de Namizata Sangaré, la présidente du Conseil national des droits de l'homme.

En danger en Guinée équatoriale, des Ivoiriens demandent à être rapatriés d'urgence

Ils vivent une situation désastreuse en Guinée équatoriale depuis quelque temps et ils ne manquent pas de l'exprimer dans un cri de désespoir adressé à Mme Namizata Sangaré, la présidente du Conseil national des droits de l'homme (CNDH). Des ressortissants ivoiriens résidant dans ce pays de l' Afrique centrale, seraient victimes d'une véritable chasse à l'homme menée par la police équato-guinéenne "contre toutes personnes étrangères sans motif connu".

" Il s’agit, en fait, d’une véritable chasse à l’homme menée par la police guinéenne contre toutes personnes étrangères sans motif connu. D’autant plus que ceux à jours de leur titre de séjour font aussi l’objet de poursuites policières qui s’illustrent par des violences d’une rare barbarie", relate Mlle Konaté You Antoinette au nom de la Communauté ivoirienne. Elle révéle que ces violences policières ont déjà fait de nombreuses victimes dans les rangs des étrangers parmi lesquels des Ivoiriens.

" Aujourd’hui, les plus chanceux sont, depuis plusieurs jours, contraints de s’enfermer chez eux sans eau ni nourriture pour échapper aux violences. Le bilan est à déplorer. Nous avons pu enregistrer plusieurs pertes en vie humaine, des parents et amis incarcérés, plusieurs personnes grièvement blessées, des familles esseulées et le tout sous les yeux inactifs, si non, indifférents de notre ambassade", a-t-elle indiqué.

Dans son cri de désespoir, Mlle Konaté You Antoinette demande la mise à la disposition urgente d'un vol en vue du rapatriement des Ivoiriens, encore bloqués au pays du président Théodoro O'biang N'guema. "Madame la présidente, ce cri de désespoir vous est adressé, car nous connaissons votre engagement habituel pour le bien-être des Ivoiriens où qu’ils soient. Nous osons résolument formuler un nouvel espoir dès lors que vous êtes informée de cette situation. Un vol urgent de rapatriement notre seul besoin en ce moment en attendant que vous meniez des actions pour désamorcer cette atmosphère de grande insécurité", a plaidé Mlle Konaté.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus