Contesté au CDP, Eddie Komboïgo annoncé chez Compaoré à Abidjan

Rencontre Eddie Komboïgo - Compaoré à Abidjan : ça passe ou ça casse
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 30 novembre 2021 à 17:39 | mis à jour le 30 novembre 2021 à 17:52

Eddie Komboïgo est fortement contesté au sein du CDP. Accusé de vouloir commettre un parricide sur Blaise Compaoré, le président de l’ancien parti au pouvoir est en route pour Abidjan pour y rencontrer le référent.

Rencontre Eddie Komboïgo - Compaoré à Abidjan : ça passe ou ça casse

Le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) traverse ces derniers jours une zone de turbulences. Eddie Komboïgo, président du parti, est fortement contesté par certains de ses camarades qui le soupçonnent de manoeuvrer à tourner la page Blaise Compaoré, le fondateur. Une réunion du Bureau exécutif national, prévue le 24 novembre 2021, a finalement été annulée in extremis, eu égard à l’ordre du jour qui ne faisait pas l’unanimité. Notamment le projet de changement du nom et du logo du CDP, la restriction ou la suppression des prérogatives du président d’honneur, reconnues au fondateur du parti. Toutes ces démarches sont perçues par certains militants et cadres du parti comme une tentative de parricide de Komboïgo sur Compaoré.

Mais pour lever toute équivoque et expliquer sa démarche à son mentor, Eddie Komboïgo a décidé de se rendre à Abidjan où Blaise Compaoré vit en exil depuis son éviction du pouvoir, fin octobre 2014. Afriki presse, qui semble être dans la confidence, ne donne certes pas la date d’arrivée du leader politique burkinabè sur les rives de la lagune Ébrié. Mais ce voyage s’annonce imminent et pourrait intervenir avant la fin de l’année, précisent certaines sources sous couvert d’anonymat.

Personne ne pourrait cependant garantir l’issue de cette rencontre, d’autant plus que les griefs contre Eddie Komboïgo ne font que s’accumuler. Le candidat malheureux du CDP à la dernière présidentielle espère toutefois obtenir la caution de l’ancien locataire du Kosyam afin d’avoir les coudées franches pour la reconquête du pouvoir d’État perdu à la suite d’une insurrection populaire.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus