Variant Omicron : Le Togo impose une quarantaine obligatoire de 72h

Variant Omicron au Togo
Par Eugène SAHI
Publié le 02 décembre 2021 à 12:38 | mis à jour le 02 décembre 2021 à 12:38

Face au variant Omicron, les passagers en provenance d'Afrique du Sud pour le Togo, seront systématiquement placés en quarantaine dès leur arrivée, informe un communiqué du 29 novembre 2021.

Covid-19: Troisième dose de vaccin annoncée pour les vaccinés de plus de 40 ans au Togo

Le ministre de la santé annonce une quarantaine systématique de 72 heures à leurs frais, à leur arrivée sur le territoire togolais aux passagers en provenance d’Afrique du Sud. La mesure est communiquée à l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) et à l’Institut national d’hygiène (INH). « En raison des informations faisant état du variant du coronavirus OMICRON récemment découvert en Afrique du Sud. Les intéressés subiront un autre test au terme de ce délai, puis soumis à la conduite sanitaire appropriée », indique le communiqué.

En effet, depuis quelques jours, un nouveau mutant du virus SARS-CoV-2 a été identifié en Afrique du Sud, appelé variant Omicron. Ce dernier, d’après les données préliminaires, est jugé beaucoup plus transmissible et présente un « risque accru de réinfection », selon les experts qui recommandent la vigilance absolue. C’est la première mesure restrictive vis-à-vis des voyageurs, annoncée par les autorités publiques togolaises, dans le contexte de ces nouvelles interrogations internationales liées au variant Omicron jugé “préoccupant” par l’OMS (au niveau national. Cela dit, une troisième dose de vaccin est annoncée pour les sujets vaccinés de plus de 40 ans).

Si le Togo avait fermé son espace aérien durant les premiers mois de la pandémie de Covid-19, ce dernier était resté ouvert depuis le 1er Août 2020 ( date de reprise), et ce, même durant la dernière poussée épidémique de Covid-19, liée au précédent variant Delta. Le Togo qui est en campagne accélérée de vaccination contre la covid, a annoncé l’administration prochaine d’une troisième dose pour les personnes de plus de quarante ans, notamment en réponse à l’émergence de ce nouveau variant.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus