PDCI : Maurice Kakou Guikahué échange avec les délégués et les élus

PDCI : Maurice Kakou Guikahué échange avec les délégués et les élus
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 janvier 2022 à 10:45 | mis à jour le 14 janvier 2022 à 10:45

Le PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire) d'Henri Konan Bédié est déterminé à s'installer au palais présidentiel à l'issue de l'élection présidentielle de 2025. C'est ce qui a conduit Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif en chef dudit parti, a convoqué les délégués et les élus le jeudi 13 janvier 2022.

Le PDCI affute ses armes pour la présidentielle de 2025

Jeudi 13 janvier 2022, Maurice Kakou Guikahué a échangé avec les délégués et les élus du PDCI. Le secrétaire exécutif de l'ancien parti au pouvoir les a invités au siège du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, sis à Cocody. L'ancien ministre ivoirien de la Santé a tenu un langage franc face à ses interlocuteurs relativement à l'identification des militants.

"Comment nous organiser pour tirer profit des instruments que le gouvernement a mis à la disposition des populations dans le cadre de l'identification des Ivoiriennes et des Ivoiriens ? Cette question est primordiale pour tout parti politique dont l'objectif est la conquête du pouvoir d'Etat", a affirmé le proche collaborateur d'Henri Konan Bédié.

Dans son propos liminaire, le député de Gagnoa a indiqué que le chef du PDCI tient à ce que les responsables du parti mobilisent tous les cadres afin d'aider les militants à obtenir gratuitement le jugement supplétif, à acquérir facilement le certificat de nationalité et à obtenir la carte nationale d'identité en vue de leur inscription sur la liste électorale.

"Nos moyens étant limités, nous devons nous organiser pour la réussite de cette opération gratuite d'établissement de jugement supplétif pour ceux et celles qui n'en ont pas afin de confectionner leurs cartes nationales d'identité", a-t-il recommandé.

Maurice Kakou Guikahué a clairement fait savoir que malgré les meilleures stratégies définies par le comité chargé des élections et des candidatures les plus crédibles, si le PDCI rate cette opération d'identification, ses résultats seront "décevants" à la prochaine présidentielle.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus