Un projet de restructuration de 5 quartiers précaires lancé à Abidjan

Quartiers précaires d’Abidjan
Par Eugène SAHI
Publié le 14 janvier 2022 à 15:41 | mis à jour le 14 janvier 2022 à 15:41

Démocratisation de l'accès au Logement - L’état lance un projet de restructuration de quartiers précaires à Abidjan en vue de redynamiser le programme de logements sociaux

Quartiers précaires d’Abidjan: Un plan Marshall de 32 milliards de F CFA en place

A travers ce projet, le gouvernement entend améliorer la qualité de vie de cette catégorie de ses concitoyens par le relèvement du niveau des services urbains de base.

Les autorités ivoiriennes, conformément au programme présidentiel "Une Côte d’Ivoire Solidaire", se sont engagées à appuyer les populations les plus vulnérables en leur permettant d’accéder à des logements sociaux, et pour celles habitant dans des quartiers précaires à Abidjan, de procéder à la restructuration desdits quartiers.

C’est ce qu’a annoncé le ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Koné, le 13 janvier 2022, lors du "Gouv’talk", rendez-vous d’échanges, en direct via la page Facebook du gouvernement entre une personnalité de l'équipe gouvernementale et la communauté d’internautes en Côte d’Ivoire et dans la diaspora.

"Le projet de restructuration des quartiers précaires, dont le financement de 32 milliards de F CFA via l’AFD et le 3e C2D vient d’être obtenu, concernera dans un premier temps, 5 quartiers précaires à forte concentration humaine estimée à environ 300 000 personnes, habitant les communes de Yopougon (Gesco « Restructuration »), d’Abobo (Agoueto PK18) et de Koumassi (Grand Campement, Akromiabla et Divo 1&2).

Le gouvernement entend améliorer la qualité de vie de cette catégorie de la population, par le relèvement du niveau des services urbains de base (voirie, assainissement, électricité, adduction en eau potable, service socio éducatifs…).

Concernant le programme présidentiel de logements sociaux, le ministre Bruno Koné a reconnu que les attentes restent très fortes. D’où l’ampleur des réformes faites. Il s’agit des dispositions novatrices contenues dans le code la Construction et de l’Habitat (contrat de vente d’immeubles à construire, contrat de réservation préliminaire, vente en l’état futur d’achèvement, bail à construction, etc.).

A cela, s’ajoutent les réformes adoptées par le Conseil des ministres en décembre 2021 portant sur la création de l’Agence nationale de l’habitat, la mise en place du Fonds de garantie du logement social, la recapitalisation de la Banque de l’habitat de Côte d’’Ivoire (BHCI) et le renforcement de la présence de l’Etat dans cette banque, la purge par dation pour faciliter l’acquisition de foncier par l’Etat. Il y a aussi l’ordonnance instituant des ressources parafiscales de financement du logement social, etc.

Aux souscripteurs au programme présidentiel de logements sociaux, Bruno Nabagné Koné a demandé de rester dans le projet. En rassurant que celui-ci va reprendre, mais mieux, il ira jusqu’à son terme.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus