Abidjan: Bruno Koné embourbé dans un litige foncier à la Rivera Golf

La preuve que Bruno Koné s’est laissé induire en erreur
Par David Yala
Publié le 20 janvier 2022 à 13:19 | mis à jour le 20 janvier 2022 à 13:19

Le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, dirigé par le ministre Bruno Koné, a-t-il été induit en erreur dans le cadre du règlement du litige foncier entre les populations riveraines de la Riviera Golf, la Sicogi et la société immobilière Twins au sujet du site de la réserve foncière de la Sicogi?

Expropriation d’une entreprise immobilière à la Riviera Golf: La preuve que Bruno Koné s’est laissé induire en erreur

Dans un communiqué récemment publié sur sa page Facebook, le ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, déclarait avoir mis fin à une opération immobilière à la Riviera Golf, précisément à la cité des 10 tours, après une visite dite surprise du ministre Bruno Koné sur le site de la réserve foncière de la Sicogi à la Rivera Golf, au cœur d'un litige entre les populations riveraines, la SICOGI et la société immobilière Twins.

Déclarant avoir agi sur les instructions du Président de la République, Alassane Ouattara, et du Premier Ministre Patrick Achi, le ministre de la Construction a annoncé l'arrêt immédiat des travaux, le retrait de la société immobilière Twins du site suivi de son remboursement et la restitution totale de l'espace aux riverains. Une décision prise sans tenir compte des droits de l’entreprise TWINS Immobilier qui a déjà investi 2 milliards FCFA dans le projet de construction d’une tour jumelle et d’un terrain omnisport sur un terrain de 6000 m2 à la cité des 10 Tours de la Riviera Golf.

Selon des archives de la SICOGI, le site en question n’a jamais appartenu à des co-propriétaires qui veulent aujourd’hui s’en saisir, avec sans doute l’onction de certains cadres au ministère de la Construction, qui auraient induit le ministre en erreur. Le site appartient bel et bien à la SICOGI, comme le reconnait le ministère lui-même dans son communiqué évoqué plus haut, en parlant d’une réserve foncière de la SICOGI. D'ailleurs, dans un communiqué de cadrage en avril 2021, la SICOGI précisait que ‘’le terrain de 01 hectare 68 ares 25 ca dont il s’agit, distinct du titre foncier du lotissement de l’opération de la Riviera Golf, est détenu par la SICOGI en pleine propriété. C’est donc à juste titre et de plein droit, que la SICOGI a mis à la disposition d’un partenaire privé, une partie de ladite parcelle’’.

Alors, d’où vient que le ministre Bruno Koné décide-t-il, sans autre forme de procès, d’ordonner l’arrêt du projet de Twins immobilier au profit de Copropriétaires qui ne possèdent aucun document à part des soutiens au ministère de la Construction. Il ressort que le ministre s’est laissé induire en erreur à partir d’une confusion bien regrettable qu’il peut toujours rattraper. Et ce, d’autant plus que la SICOGI (devenue « une société d’État dénommée Agence nationale de l’habitat (ANHA)») a déjà expliqué comment la parcelle était devenue un aire de jeu et non un espace vert: ‘’Ayant fait de cette parcelle qui, du reste, ne fait pas partie du lotissement de la Riviera Zone 1 Ouest, un espace sportif au fil du temps, certains riverains et usagers de ce lotissement ont cru, à tort, que ladite parcelle appartenait aux parties communes de leur propriété’’, dixit l’entreprise.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus