Forum UK-Côte d’Ivoire: Londres et Abidjan se rapprochent davantage

UK-Côte d’Ivoire forum économique ivoiro-britannique
Par Eugène SAHI
Publié le 24 mars 2022 à 18:14 | mis à jour le 24 mars 2022 à 18:14

UK-Côte d’Ivoire Business forum, premier forum économique ivoiro-britannique, s’est ouvert ce jeudi 24 mars 2022 à Abidjan en présence d’une forte délégation du gouvernement ivoirien.

Forum UK-Côte d’Ivoire: 427,2 milliards FCFA en volume des échanges économiques en 2020-2021

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a affirmé jeudi 24 mars 2022 à Abidjan, l’engagement de la Côte d’Ivoire à redynamiser et renforcer les relations commerciales avec le Royaume-Uni, au regard des potentialités économiques importantes dont regorgent les deux pays.

En procédant à l’ouverture officielle du premier Forum d’affaires Royaume-Uni – Côte d’Ivoire, à l’hôtel Noom, au Plateau, le représentant du Premier ministre Patrick Achi a évoqué des mesures prises par le pays pour assainir et faciliter l’environnement des affaires, avant d’appeler les hommes d’affaires britanniques à le rejoindre dans sa vision de développement.

“L’ensemble des réformes menées a permis à la Côte d’Ivoire de devenir l’une des économies les plus dynamiques du continent africain et dans le monde, avec un taux de croissance moyen de 8% sur la période 2012-2019. En moins de 10 ans, notre richesse/habitant a ainsi doublé, faisant désormais de la Côte d’Ivoire l’un des pays leaders d’Afrique de l’Ouest”, a poursuivi Adama Coulibaly.

La Vision 2030 déclinée dans le Plan national de développement 2021-2025 est de propulser la Côte d’Ivoire vers le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, avec une majorité des populations dans la classe moyenne à l’horizon 2030, a-t-il souligné, notant que cela exige une hausse du revenu moyen par habitant de l’ordre de 2314 dollars (USD -2010) en 2020 à près de 4 000 USD.

Pour y parvenir, le pays doit s’engager dans une vision transformatrice de l’économie et de la société, par une croissance accrue et un développement inclusif et durable. C’est pourquoi, il a invité le Royaume-Uni à accompagner la Côte d’Ivoire pour en faire “une locomotive pour le développement de l’Afrique”, pour la transformer “en une terre de modernité et d’opportunités” et pour en faire “un centre sous-régional et un lien critique et dynamique entre l’Afrique et le monde”. Et ce, en la soutenant dans le développement des infrastructures routières, aéroportuaires, portuaires, énergétiques et industrielles.

Auparavant, l’Ambassadeur du Royaume-Uni en Côte d’Ivoire, Catherine Brooker, a rappelé que deux évenements ont présidé à l’initiative de ce Forum. Il s’agit de l’offre d’un partenariat gagnant-gagnant lancé par le Premier ministre britannique, Boris Johnson, à la clôture du sommet d’investissement africain en janvier 2020, et de la signature de l’accord de partenariat économique (APE) entre la Côte d’Ivoire et le Royaume-Uni en octobre 2020.

La diplomate a noté que les échanges économiques entre les deux pays en 2020-2021 se chiffrent à 547 millions de Livres Sterling (427,2 milliards FCFA). La collaboration de son pays avec la Côte d’Ivoire porte, entre autres, sur la construction de six hôpitaux dans la moitié Nord, l’assistance du gouvernement dans l’organisation de la COP 15 sur la désertification prévue du 9 au 20 mai, l’assistance géospatiale, la lutte contre la déforestation et la promotion de l’initiative Cacao durable.


Elle a souhaité que ce Forum d’affaires, organisé par le cabinet Kaizene et qui se décline en panels et rencontres bilatérales, soit dynamique, crée des liens directs entre entreprises, donne des compétences et aboutisse à des engagements sur le long terme entre le monde des affaires des deux pays.

Véritable rendez-vous d'échange économique, ce forum réunissant plus de 200 participants offre une plateforme de partage de nouvelles opportunités de partenariat et d'investissement entre le Royaume-Uni et la Côte d'Ivoire.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus