Bradage de la Réserve DahliaFleur: Les incohérences de Siandou Fofana mises à nu

Les explications données par le Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, suite à l'énorme polémique
Par David Yala
Publié le 27 mai 2022 à 13:17 | mis à jour le 27 mai 2022 à 13:17

Les explications données par le Ministre du Tourisme, Siandou Fofana, suite à l'énorme polémique suscitée par le projet de création d'un complexe hôtelier sur le site de la Réserve Naturelle Partielle périurbaine de DahliaFleur, laissent perplexe la grande majorité des Ivoiriens. Alors, dans une lettre ouverte à lui adressée, Jean-Yves ESSO ESSIS, Fondateur d'une future société civile ivoirienne NON ALIGNÉE, descelle toutes les incohérences contenues dans le Communiqué explicatif du ministère du Tourisme et met en garde le Ministre Siandou Fofana contre toute "opération de déboisement et de déforestation de plus de 100 hectares de forêts naturelles, pour le remplacer par de la pierre". Décryptage !

Jean-Yves ESSO ESSIS à Siandou Fofana : "Donnez les instructions nécessaires pour faire stopper cette machine infernale de destruction de l'environnement"

Monsieur le Ministre,

Permettez-nous de vous adresser cette Lettre Ouverte pour vous exprimer l'incompréhension et la crainte des ivoirois quant au Projet de création d'un Complexe Hôtelier de plus de 1000 chambres au sein du Parc Naturel Partiel du quartier d'Abatta, dans la commune de Cocody, près de Bingerville, par des investisseurs étrangers.

En effet, il nous revient de manière récurrente depuis ces dernières 48h qu'un projet serait en voie de finalisation entre les autorités ivoiriennes et un groupe immobilier européen privé pour construire une Smart City de plus de 1000 chambres en plein cœur de notre Patrimoine National Environnemental, la Réserve Naturelle Partielle de DahliaFleur sise à Abatta aux abords de Bingerville.

Vous n'êtes pas sans savoir que ce site fait partie du Patrimoine National Environnemental de Côte d’Ivoire. Suite aux remous de ces dernières 24 heures sur les réseaux sociaux, vous avez jugé opportun de nous produire un Communiqué pour, soit-disant, rassurer les populations. Vous n'avez fait que confirmer nos craintes et exacerber notre détermination pour la défense de notre environnement. Décryptons donc ensemble votre fameux Communiqué pour la bonne compréhension de tous. Les paragraphes 1 et 2 ne disant rien d'intéressant, abordons le paragraphe 3 pour commencer.

Paragraphe 3 du Communiqué :

" En effet dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Sublime Côte d'Ivoire et conformément aux priorités du Programme Cadre de Gestion des Aires Protégées de Côte-d’Ivoire, le Ministère du Tourisme envisage la mise en œuvre d'un projet d'aménagement et de valorisation touristique de la Réserve Naturelle DahliaFleur. C'est un projet écologique et intégré à la nature qui vise essentiellement la mise en valeur touristique du site en y intégrant intelligemment des modules écologiques qui contribueront à donner une vie à la Réserve et à la protéger de la pression urbaine."

Traduction en français facile :

" Nous avons bien l'intention de construire quelquechose sur le site du Parc Naturel de DahliaFleur. Mais ne vous inquiétez pas, ces constructions respecteront l'environnement."

Paragraphe 4 du Communiqué :

" A terme, il est attendu de ce projet la mise en place d'un Complexe qui devrait intégrer un réceptif écologique, un parc animalier, un circuit d'écotourisme, une Maison de l'Environnement et des sites de loisirs."

Traduction en francais facile :

" Oui, c'est exact, nous comptons construire un "réceptif écologique" ou plutôt disons le clairement un Complexe Hôtelier sur le site. Mais ne vous inquiétez pas, il respectera les normes environnementales. On vous rajoutera un "Parc animalier" ou plutot "un petit zoo", une Maison de l'Environnement ou plutôt un "petit Musée" pour vous faire plaisir et on rajoutera plusieurs "sites de loisirs" ou plutôt des piscines, des cours de tennis, un golf pourquoi pas et que sais-je encore, pour faire plaisir aux expatriés et autres richissimes locaux qui viendront les week-ends se faire leur petit Safari "sauvage".

Paragraphe 6 du Communiqué :

" Il convient de préciser que le Groupe ACCOR n'est pas porteur du projet. Cependant des pourparlers préliminaires avaient été engagés avec ce groupe en vue de son intervention à la phase d'exploitation du projet. Aussi la Réserve Naturelle de DahliaFleur n'a été ni concédée, ni vendue à un opérateur."

Traduction en français facile :

"Nous précisons que le Groupe ACCOR ne sera pas au départ du deal mais à la fin oui. Ce sont eux qui vont gérer tout ça parce qu'ils ont l'expérience. Sinon nous ne leur avons pas vendu la Réserve entière mais seulement une partie." Voilà en substance ce que dit réellement ce Communiqué.

"Non à cette vaste opération de déboisement et de déforestation de plus de 100 hectares de forêts naturelles"

Monsieur le Ministre,

Respectons nous vivants s'il vous plait. Nous vous prions à travers cette correspondance publique de bien vouloir mettre un terme rapidement à ce projet de destruction manifeste de cette forêt naturelle, de cette faune et de cette flore périurbaine unique dans la sous-région. Ce projet est purement et simplement une vaste opération de déboisement et de déforestation de plus de 100 hectares de forêts naturelles, pour le remplacer par de la pierre afin de faire plaisir aux bien nantis au détriment des populations rurales locales.

Sachez que nous mettrons très rapidement en place, dès cette semaine, tout ce qui est en notre pouvoir pour faire savoir AU MONDE ENTIER que la COP15 organisée en Côte d’Ivoire n'était que du leurre et que la Côte d’Ivoire s'inscrit dans la destruction systématique des forêts naturelles au profit de grands groupes hôteliers comme ACCOR. Espérant que la sagesse vous habitera et que vous donnerez les instructions nécessaires pour faire stopper cette machine infernale de destruction de l'environnement, Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de nos salutations distinguées.

Jean-Yves ESSO ESSIS

Fondateur d'une future société civile ivoirienne NON ALIGNÉE


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus