Côte d'Ivoire: La RTI absente au Mondial 2022, grosse colère des Ivoiriens

Mondial 2022: Un blogueur ivoirien démonte la RTI
Par David Yala
Publié le 13 novembre 2022 à 17:13 | mis à jour le 13 novembre 2022 à 17:13

L'argument qui consiste à dire que les Éléphants ne sont pas qualifiés, d'où le manque d'intérêt de la RTI à diffuser le Mondial ne tient pas la route. En 1998, la RTI l'a diffusé alors que les Éléphants n'avaient jamais mis les pieds à un Mondial. En 1988 et lors de plusieurs autres éditions où on a été absent, la RTI a répondu présente.

Mondial 2022: Un blogueur ivoirien démonte la RTI

Parmi nos voisins, le GBC, la télévision nationale du Ghana, pays aux plus de 100 chaînes privés, pays en crise économique diffusera, non pas 28 matchs comme NCI, mais les 64 matchs. On va nous répondre que le Ghana est qualifié. Ok, et la MBC, télévision publique du Malawi, et celle de île Maurice, et la NBC la télévision nationale de la Namibie, et la télé publique de l'Ouganda, et même la télévision nationale du petit Rwanda, tous la diffuseront et ne sont pas qualifiés.

La télévision nationale du Cameroun, celle de l'Angola, du Sénégal, de la Tanzanie, Gabon, du Cap Vert etc ont acquis les droits. Même la RTN du Niger, l'un des pays parmi les plus pauvres du monde, a obtenu les droits et rempli ainsi sa mission de service d'information et de divertissement publics. Et c'est faux d'affirmer que NCI a le droit exclusif de diffusion télévisée sur le territoire ivoirien. Fake New propagée à dessein de cacher une vérité qui fait mal.

À qui au juste on va faire avaler cette couleuvre infantilisante en 2022 ?

C'est un mensonge selon un document officiel de la FIFA. Il y a d'autres entités qui ont le droit de diffusion directe sur la Côte d'Ivoire : SuperSport International et New World TV (Pay TV). Donc en plus de NCI, qui a une sous licence, deux chaînes etrangères ont acquis le droit de diffuser via la FIFA la coupe du monde sur le territoire ivoirien, dont une togolaise et l'autre sud africaine.

Eux ont trouvé intérêt économique à le faire, à quitter leurs bases naturelles et venir diffuser en Côte d'Ivoire, et au passage empocher la manne publicitaire, mais pas la RTI ? À qui au juste on va faire avaler cette couleuvre infantilisante en 2022 ? Décelerez un peu svp, aujourd'hui tout est vérifiable...Yako aux journalistes en image, on peut imaginer leur douloureux mais silencieux désarroi.

Par JCK, analyste-blogueur


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus