La Copa America aura bel et bien lieu à partir du 13 juin au Brésil

Copa America au Brésil
Par Eugène SAHI
Publié le 11 juin 2021 à 13:55 | mis à jour le 11 juin 2021 à 13:55

La Copa America 2021 constitue la 47e édition du principal tournoi international de la CONMEBOL au Brésil, selon une annonce de la Cour Suprême brésilienne.

La Copa America se déroulera bien au Brésil

La Copa America 2021 doit commencer dimanche 13 juin avec un match d’ouverture entre le Brésil et le Venezuela (23h heure française) à Brasilia. Et ce, après le vote favorable de 6 juges sur 11 lors d'une session extraordinaire de la Cour suprême brésilienne.

La Cour suprême du Brésil a rejeté les derniers recours pour l'annulation de cette Copa America 2021. L'autorisation a donc été donnée et cette édition 2021 se déroulera bel et bien dans le pays de Neymar et compagnie. Et ce malgré une situation sanitaire également compliquée là-bas.

Un sénateur avait surnommé la Copa America « le championnat de la mort ». L’opposition avait fait appel à la Cour suprême pour éviter que la compétition se tienne en pleine pandémie. Mais finalement, six des onze juges de la Cour ont accordé leur feu vert à la Copa America en territoire brésilien, rapporte notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard.

Le Brésil, deuxième pays le plus endeuillé au monde par la pandémie de coronavirus (Covid-19), enregistre près de 2 000 morts par jour et redoute en effet le déferlement d’une troisième vague encore plus meurtrière que les précédentes. Le président brésilien, Jair Bolsonaro, connu pour avoir minimisé la gravité de la pandémie, s’en est aussitôt félicité. « Nous espérons que ce sera 11-0 », a-t-il déclaré lors de son intervention hebdomadaire sur Facebook, en référence aux onze magistrats de la Cour suprême. « Nous massacrerons le Venezuela dimanche prochain » à l’ouverture du tournoi, a-t-il ajouté, sans dire s’il entend assister à la rencontre si la Conmebol l’invitait.

Ce jugement ne représente pas pour autant un blanc-seing en faveur de la Copa América. Pour la juge Carmen Lucia, c’est aux gouverneurs des Etats et aux maires « de faire respecter les protocoles pour éviter une “Copavirus”, avec davantage d’infections et la circulation de nouvelles souches ». Le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, avait annoncé la semaine dernière qu’il n’hésiterait pas à faire interdire des matchs prévus dans sa ville si la situation sanitaire s’aggravait.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus