JO Tokyo: Cheick, Ta Lou, Zango, Niekerk, Kipchoge, espoirs africains

JO Tokyo 2021
Par Eugène SAHI
Publié le 22 juillet 2021 à 09:57 | mis à jour le 22 juillet 2021 à 09:57

Après un bilan satisfaisant aux Jeux Olympiques de Rio où ils ont décroché 45 médailles (5% des médailles), les athlètes africains se rendent, le cœur vaillant, aux JO 2021 à Tokyo.

En attendant ses premières olympiades, l’Afrique rêve grand au JO 2021 à Tokyo

Tokyo abrite les 32es Jeux olympiques de l’histoire. Une nouvelle occasion pour l’Afrique de confirmer son ascension dans cet événement planétaire.

Athlétisme

Après avoir convaincu au récent marathon d’Enschede, aux Pays-Bas où il s’est imposé en 2 h 04’30’’, le Kenyan Eliud Kipchoge veut montrer au monde qu’il est “toujours le meilleur” de la discipline. Le roi Kipchoge, champion olympique en titre et détenteur du record du monde, veut, à 36 ans, ajouter une nouvelle ligne à son palmarès.

Brigid Kosgei détient, elle aussi, le record du monde du marathon chez les femmes. Elle sera accompagnée au Japon par ses compatriotes Ruth Chepngetich et Vivian Cheruiyot, redoutables compétitrices. En 2016, le Kenya avait terminé première nation africaine avec 13 médailles, dont 6 en or

La distance du 10 000 mètres verra probablement les athlètes africains rafler les podiums. Les Ougandais Jacob Kiplimo et Joshua Cheptegei, les Éthiopiens Selemon Barega, Yomif Kejelcha et le Kenyan Geoffrey Kamworor sont notamment très attendus, tout comme leur compatriote Letesenbet Gidey ou la Kényane Hellen Obiri chez les femmes.

Champion olympique en titre du 400 mètres, le Sud-Africain Wayde Van Niekerk tentera de réaliser un doublé au Japon. Sur 800 mètres, deux athlètes africains sont aussi attendus aux premières places : Nijel Amos (Botswana) et Ferguson Cheruiyot Rotich (Kenya)

Chez les hommes, le Sud-Africain Akani Simbine a une carte à jouer. Il a établi, début juillet, le nouveau record africain du 100 mètres avec un temps de 9 secondes 84 et il figure parmi les meilleurs sprinteurs de la planète.

Au 100 mètres féminin, participeront notamment la vétérane nigériane Blessing Okagbare et l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, quatrième sur cette distance à Rio. Elle sera porte-drapeau de son pays au Japon et doublera également sur 200 mètres.

Triple sauts

Le burkinabè Hugues Fabrice Zango sera pourtant un très sérieux prétendant à la médaille d’or olympique au triple saut le 5 août à Tokyo.

Fils d’un inspecteur des finances et d’une enseignante, Fabrice Zongo entend concrétiser le 5 août prochain, jour de la finale du triple saut. « L’objectif est très clairement d’assommer le concours au premier essai.

Cyclisme

A Tokyo, le samedi 24 juillet, ils seront 11 coureurs africains sur les 130 concurrents, représentant 7 nations différentes, à prendre part à la course olympique sur route, comme le Burkinabè Paul Domont, ou encore l’Algérien Hamza Mansouri. Sur le parcours très exigeant, la concurrence sera rude.

Sports de combat

Grâce à cette discipline, la Côte d'Ivoire a décroché en 2016 sa toute première médaille d’or olympique. Le taekwondoïste Cheick Cissé sera logiquement très attendu au Japon dans la catégorie des moins de 80 kg. Tout comme sa compatriote Ruth Gbagbi, qui a ramené le bronze du Brésil en taekwondo.

Le Nigérien Abdoulrazak Issoufou Alfaga, médaille d’argent au Brésil chez les plus de 80 kg, essaiera, lui, de faire encore mieux au Japon.

Lutte

La Nigériane Odunayo Adekuoroye aura fort à faire dans la catégorie des moins de 57 kg face à la grande favorite Risako Kawai qui disputera ces Jeux à domicile. L’Égyptien Mohamed Ibrahim El-Sayed (moins de 67 kg) pourrait créer la surprise.

Natation

En 200 mètres brasse, la Sud-Africaine Tatjana Schoenmaker peut espérer décrocher le titre mondial au vu de ses récentes performances, tandis que son compatriote Chad Le Clos tentera de gagner une nouvelle médaille olympique, après en avoir déjà gagné 4 lors des deux olympiades précédentes, dont l'or sur 200 m papillon en 2012 à Londres.

Après plus d’un siècle et demi (125 ans), les Jeux olympiques n’ont toujours pas été organisés en Afrique. Si la prestigieuse coupe du monde de football s’est déjà tenue sur le continent en 2010, en Afrique du Sud, aucun pays africain n’a encore eu l’honneur d’accueillir les JO. Des nations comme le Kenya récemment, l’Afrique du Sud ou encore l’Égypte ont déjà essayé d’accueillir les olympiades…Sans succès.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus