PDCI: Après ses dernières sorties, ce qui attend Jean-Louis Billon

PDCI-RDA : Clash à l'horizon entre Jean-Louis Billon et des caciques du parti
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 30 août 2021 à 14:49 | mis à jour le 30 août 2021 à 14:50

Allah Kouadio Remy, coordonnateur général de l' Institut politique du PDCI-RDA, a réagi à la dernière sortie de Jean-Louis Billon, dans laquelle l'ancien ministre du Commerce affichait clairement ses ambitions de représenter le parti à la présidentielle de 2025.

PDCI-RDA : Clash à l'horizon entre Jean-Louis Billon et des caciques du parti

À quatre ans de la prochaine élection présidentielle, Jean Louis Billon affiche déjà ses ambitions. Le secrétaire exécutif du PDCI-RDA en charge de la communication et de la propagande se présente comme le candidat idéal de sa formation politique et il ne s'en cache d'ailleurs pas. " Je pense qu'il y aura plusieurs candidatures. J'annonce la mienne en premier. Il est possible et souhaitable qu'il en ait d'autres et nous choisirons. Je pense que je peux obtenir la caution du PDCI", a confié avec assurance l'ancien ministre dans une interview accordée au quotidien gouvernemental Fraternité Matin.

Mais la tâche ne sera pas aisée pour le député de Dabakala. Ses positions tranchées en faveur d'un rajeunissement des instances du PDCI et de la prise de responsabilité de la nouvelle génération, suscitent une vive polémique au sein de sa famille politique. Certains caciques du parti, perçoivent cette posture de l'homme d'affaires, comme un acte de défiance à l'encontre de l'inamovible Henri Konan Bédié, candidat naturel du PDCI.

Une situation qui devrait aboutir à la convocation de l'ex-ministre devant les instances du parti. "(...) Je dois dire que les responsables du parti sont préoccupés ; on s’intéresse à ce qui a été dit. Dans quelle condition cela a été dit et quel est le projet comme vous aimez à le dire. Sachez tout simplement que le Pdci va gérer cette question et bien d’autres en interne ! ", a récemment déclaré Allah Kouadio Remy, précisant que la question "sera géré rapidement".

Mais Jean-Louis Billon reste convaincu qu'il ne rame pas à contre-courant des idéaux du parti. "C'est depuis le dernier bureau politique que cela avait été annoncé et accepté à l'époque par le parti, donc je ne rame pas à contre-courant. Nous sommes en pleine réflexion et j'exprime haut et fort les idées que j'ai pour le parti. C'est-à-dire le rajeunissement des instances et la prise de responsabilité de la nouvelle génération. Il n'y a rien de nouveau dans mon discours. Depuis mon discours à Yamoussoukro marquant la rupture avec le RHDP, j'avais déjà parlé de l'entrée en action avec la nouvelle génération."


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus