Expulsé du Burkina Faso, Kemi Seba réagit et menace la Françafrique

Kemi Seba: « Ni les arrestations, ni les expulsions, ne viendront à bout de notre détermination »
Par David Yala
Publié le 03 novembre 2021 à 11:52 | mis à jour le 03 novembre 2021 à 11:52

L’activiste panafricain d'origine béninoise, Kemi Seba, a été expulsé du Burkina Faso, samedi dernier, alors qu’il s’y était rendu pour participer à un rassemblement devant exiger le départ de l’armée française du Burkina.

Kemi Seba: « Ni les arrestations, ni les expulsions, ne viendront à bout de notre détermination »

Arrêté, vendredi 29 octobre 2021 à Bobo Dioulasso alors qu’il répondait à une invitation, Kemi Seba a été expulsé vers son Bénin natal. Le président du mouvement « Urgences Panafricanistes », devrait prendre part, le samedi 30 octobre, à une marche programmée par la section Burkina du Mouvement Panafricain de rejet du Franc CFA, pour exiger le départ de l’armée française du Burkina et pour la fermeture des bases françaises au Sahel.

« En route pour Bobo Dioulasso, ils (Kemi Seba et trois autres activistes burkinabé) ont été arrêtés et conduits à la Direction de la gendarmerie et de la police nationale de Boulkiemdé dans le département de d’Aboi à environ 100 km de Ouagadougou », a informé un communiqué. Expulsé du territoire burkinabé, Kemi Seba a réagi ce mercredi 03 novembre, soit 72 heures après son expulsion vers le Bénin.

« Ni les arrestations, ni les expulsions, ni les calomnies, ni les persécutions , ni les vaines tentatives de déstabilisations, ne viendront à bout de notre détermination », a prévenu le président de « Urgences Panafricanistes ». Puis d’ajouter : « Vous contrôlez certes nos dirigeants, mais vous ne contrôlerez jamais cette nouvelle panafricaniste génération dont je ne suis qu’une bande son. Je vous en fais le serment, la FRANÇAFRIQUE et autres néocolonialismes n’en n’ont plus pour longtemps».


Afficher les commentaires
Articles les plus lus