Éducation aux médias sociaux: L'IcemCI fait une proposition au gouvernement

L'IcemCi veut instaurer l'éducation aux médias sociaux et à l'information dans les écoles et universités
Par Mael Espoir
Publié le 29 novembre 2021 à 19:21 | mis à jour le 29 novembre 2021 à 19:21

L'Initiative Citoyenne pour l'Éducation aux médias sociaux en Côte d'Ivoire (IcemCI ) a procédé au lancement de sa campagne nationale de formation et de sensibilisation sur les fakes news et les discours de haine le mercredi dernier à la mairie d'Adjamé.

L'IcemCi veut instaurer l'éducation aux médias sociaux et à l'information dans les écoles et universités

L'Initiative Citoyenne pour l'Éducation aux médias sociaux en Côte d'Ivoire (IcemCI ), par la voix de son président Aboubackar Cidiq, a proposé aux autorités ivoiriennes l'introduction de l'Éducation aux médias sociaux et à l'information dans le Système scolaire et universitaire. C'était le mercredi 24 novembre à la mairie d'Adjamé à l'occasion du lancement officiel de la Campagne nationale de sensibilisation et de formation sur les fakes news et discours de haine.

'' Nous proposons à l'Etat de Côte d'Ivoire, d'insérer à la prochaine rentrée scolaire et universitaire, l'éducation aux médias et à l'information dans nos maquettes pédagogiques dès la classe de CM2 afin de mieux outiller ceux qui tiendront la Côte d'Ivoire de demain sur des questions liées au numérique et réduire considérablement les Fake News et discours de haine dans notre société. Surtout en période électorale où celles-ci font largement surface. Apprendre aux élèves à identifier les sources d’une information, à repérer une vidéo truquée, ou leur faire découvrir le processus de fabrication et de traitement d’une information : autant d’actions liées à cette éducation aux médias'', a soutenu le président de l'IcemCi qui a également indiqué que son orgaisation est prête à travailler sur ce projet.

En attendant que ce message parvienne aux autorités ivoiriennes, l'IcemCi n'entend pas croiser les bras. Aboubackar Cidiq et ses camarades investiront plusieurs communes d'Abidjan ainsi que la ville de Tiassalé dans le cadre de cette campagne nationale de formation et de sensibilisation sur les fakes news et les discours de haine, qui se déroulera autour du thème '' Attention Internet peut brûler mon pays ''. '' Cette campagne durera 6 mois. Du 24 novembre 2021 au 24 mai 2022. Adjamé, Cocody, Koumassi, Grand Bassam, Bingerville, Tiassalé et Bouaké sont entre autres les localités qui seront parcourues par nos commandos durant ces 6 mois pour prêcher l'évangile du bon comportement. Un comportement responsable sur les médias sociaux'', a confié Aboubackar Cidiq.

La cérémonie de campagne a été marquée par la présence de l'adjoint au maire de la Commune d'Adjamé, M. Bakayoko Yaya, et du président du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire, (Repprelci), Sermé Lassina. L'Union Européenne et la Cedeao étaient également représentées à cette cérémonie.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus