Burkina Faso: Tout sur le nouveau gouvernement du PM Lassina Zerbo

Burkina Faso -gouvernement Lassina Zerbo
Par Eugène SAHI
Publié le 14 décembre 2021 à 09:48 | mis à jour le 14 décembre 2021 à 09:48

L'équipe gouvernementale du Premier ministre du Burkina Faso, Lassina Zerbo, a été dévoilée lundi soir. Elle est composée de 25 membres dont 23 ministres et 2 ministres délégués.

Burkina Faso: Départ de 19 ministres dont Alpha Barry, création de nouveaux ministères

Le pays des hommes intègres passe ainsi de 34 à 26 ministres dans le nouveau gouvernement du Premier ministre Lassina Zerbo, rendu public le 13 décembre 2021.

Composition du nouveau gouvernement

1. Ministre d’Etat, ministre auprès du Président du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale

Zéphirin Diabré

2. Ministre des armées et des anciens combattants

Général Aimé Barthélemy Simporé

3. Ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation et de la sécurité

Maxime Koné

4. Ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Burkinabè de l’extérieur

Hadizatou Rosine Coulibaly

5. Ministre de l’économie, des finances et du plan

Lassané Kaboré

6. Ministre de la Justice, des droits humains et de la promotion civique, Garde des sceaux

Victoria Ouédraogo Kibora

7. Ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales

Stanislas Ouaro

8. Ministre de la santé, de l’hygiène publique et du bien-être

Charlemagne Ouédraogo

9. Ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, porte-parole du gouvernement

Alkassoum Maïga

10. Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale

Séni Ouédraogo

11. Ministre de la prospective et des réformes structurelles

Abdoulaye Bamogo

12. Ministre du développement urbain, de l’Habitat et de la ville

Bénéwendé Sankara

13. Ministre du genre, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire

Fati Ouédraogo

14. Ministre de la transition digitale, des postes et des communications électroniques

Hadja Fatimata/Ouattara Sanon

15. Ministre de la transition écologique et de l’environnement

Smaïla Ouédraogo

16. Ministre de la communication, des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, de la culture, des arts et du tourisme

Ousséni Tamboura

17. Ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière

Vincent Dabilgou

18. Ministre de l’agriculture, des aménagements hydro-agricoles, de la mécanisation et des ressources animales et halieutiques

Moussa Kaboré

19. Ministre de l’eau et de l’assainissement

Ousmane Nacro

20. Ministre des infrastructures et du désenclavement

Ollo Franck Tansié

21. Ministre de la transition énergétique, des mines et des carrières

Bachir Ismaël Ouédraogo

22. Ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises

Christophe Ilboudo

23. Ministre des sports, de l’autonomisation des jeunes et de l’emploi

Mathias Tankoano

24. Ministre délégué auprès du ministre de l’économie, des finances et du plan, chargée du budget

Martine Kouda

25. Ministre déléguée auprès du ministre de la communication, des relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, de la culture, des arts et du tourisme, chargée de la culture, des arts et du tourisme

Claudine Rouamba

Secrétaire général du gouvernement

Fatimata Benon Yatassaye

« Je suis là à votre service, au service Burkina Faso, à un mon moment critique, pour un changement de paradigme », a indiqué le Premier ministre Lassina Zerbo avant d’ajouter : « J’en appelle à la cohésion, à la tolérance, au pardon pour que l’on puisse s’unir parce que c’est à l’unisson que nous pourrons vaincre ou être mieux engagés contre le terrorisme. »

Sa première mission fut celle de former un gouvernement pour la mise en œuvre du programme du président Roch Marc Christian Kabore, et surtout, proposer des solutions à la crise sécuritaire.

« Ma mission, c’est celle qui est dictée par le peuple, en ce moment précis de l’histoire du Faso, a déclaré Lassina Zerbo. Je ne ménagerai aucun effort. Il faut continuer l’œuvre entamée et être à l’écoute de tout le peuple et on essayera de contacter toutes les composantes pour que l’on puisse simplement nous comprendre et gagner la confiance du peuple. »




Afficher les commentaires
Articles les plus lus