Sotra Industries lance les premières voitures "made in Côte d'Ivoire"

Sotra - Côte d’Ivoire met le cap sur l’industrie automobile
Par Eugène SAHI
Publié le 10 janvier 2022 à 16:10 | mis à jour le 10 janvier 2022 à 16:12

Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi, a procédé ce lundi à l’inauguration de la première usine d’assemblage de véhicules neufs “made in Côte d’Ivoire ”, dans les locaux de Sotra Industries à Koumassi, dans le Sud d’Abidjan, rapporte l’Agence panafricaine régionale.

La Côte d’Ivoire met le cap sur l’industrie automobile avec la Sotra

La fabrication de véhicules "Made in Côte d'Ivoire" devient une réalité. Sotra-Industries, l’unité de production de la Société de transport abidjanais (SOTRA), a présenté ce lundi dans ses locaux à Abidjan, des dizaines de minibus neufs de 22 places assemblés sur place.

Le pays qui s'apprête à lancer sa toute première ligne de métro vient d’inscrire son nom au palmarès des pays constructeurs de voitures neuves destinées au modeste marché local ivoirien. A moyen et long terme, l’entreprise vise le marché régional avec d’autres sites en construction dans des pays voisins, souligne notre source.

Pour le pays, c'est un grand pas dans la stratégie d'industrialisation et de diversification de son économie et surtout une alternative à l'exportation de véhicules d'occasions et c'est ce qui explique tout le satisfecit des autorités ivoiriennes, notamment le chef du gouvernement Patrick Achi qui a tenu à marquer de sa présence ce «moment historique».

Pour rappel, le Premier ministre ivoirien s'est rendu le 22 novembre 2021 à Dubaï (Émirats Arabes Unis), où il a conduit la délégation ivoirienne à Expo Dubaï 2020. Patrick Achi et sa délégation avaient pour but de "vendre" la destination Côte d’Ivoire, à travers le thème : « Construire en Côte d’Ivoire, le chemin de la nouvelle Afrique ».

Sotra Industries qui est chargée du montage de ces véhicules en Côte d'Ivoire avait reçu en février 2020 ses premiers kits d’assemblage des minibus. A cet effet, la SOTRA vise une capacité de production de 500 unités par an, soit une cadence de 2 à 3 véhicules par jour, et 1 000 véhicules par an à partir de la troisième année de production.

Le pays d’Alassane Ouattara entend miser sur plusieurs solutions de mobilités urbaines avant le début de la Coupe d’Afrique des Nations qu’elle accueille en 2023.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus