Burkina Faso: Le président Christian Kaboré décrète un couvre-feu

Mutinerie au Burkina Faso : Christian Kaboré reprend la main sur l'armée
Par David Yala
Publié le 23 janvier 2022 à 22:00 | mis à jour le 23 janvier 2022 à 22:07

Le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré vient de décréter un couvre-feu sur toute l’étendue du Burkina Faso, à compter de ce dimanche.

Mutinerie au Burkina Faso : Christian Kaboré reprend la main sur l'armée

Dimanche mouvementé au Burkina Faso où des tirs à l’arme lourde, ont été entendus ce 23 janvier 2022 dans plusieurs casernes du pays. Le gouvernement burkinabè a reconnu « l’effectivité des tirs dans certaines casernes » mais a démenti «les informations véhiculées sur les réseaux sociaux tendant à faire croire à une prise de pouvoir par l’armée ».

Des soldats mécontents revendiquent plus de moyens et d’équipements dans la lutte contre le terrorisme. Ils réclament de même le départ des chefs de l'armée. Dans la même journée du dimanche, des manifestants, partisans des militaires qui se sont mutinés dans plusieurs casernes du Burkina Faso, ont incendié le siège du parti au pouvoir à Ouagadougou.

Samedi, des incidents ont éclaté à Ouagadougou et dans d'autres villes du pays entre les forces de l'ordre et des manifestants qui ont bravé l'interdiction de se rassembler, pour protester contre l'insécurité. On apprend, dans un décret présidentiel, que le chef de l’Etat Roch Marc Christian Kaboré vient de décréter un couvre-feu à partir de 20 H jusqu'à 5 H 30 lundi.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus