GPS : Kader Diarrassouba se réjouit du départ d’ Alain Lobognon

GPS : Kader Diarrassouba se réjouit du départ d’ Alain Lobognon
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 août 2022 à 12:54 | mis à jour le 18 août 2022 à 13:21

Ce n'est vraiment pas le grand amour entre Alain Lobognon et Kader Diarrassouba. Le dernier cité est plutôt satisfait du départ de l'ancien député-maire de GPS (Générations et peuples solidaires).

Kader Diarrassouba traite Alain Lobognon de "boulet"

Alain Lobognon, à sa sortie de prison, a vite fait de tourner le dos à Guillaume Soro et les siens. Il faut dire que l'ex-ministre ivoirien des Sports avait annoncé les couleurs peu avant son passage devant les tribunaux de son pays.En effet, dans le souci de "disposer de toute sa liberté", il avait démissionné de toutes ses fonctions au MVCI (Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d'Ivoire.

Libéré Alain Lobognon a définitivement pris ses distances vis-à-vis du GPS (Générations et peuples solidaires) et Guillaume Kigbafori Soro même s'il a annoncé son ferme engagement à réconcilier l'ancien président de l'Assemblée nationale et Alassane Ouattara.

Depuis son départ du navire soroiste, le compagnon d'Amira Lobognon est sous le feu des critiques de ses amis d'hier. Parmi ceux-ci figure en pôle position Kader Diarrassouba.Ce proche de Guillaume Soro, on se rappelle, a plusieurs fois bandé les muscles contre Lobognon.

Tout récemment, Kader Diarrassouba a a remis le couvert. Dans un tweet, il s'est réjoui du départ d' Alain Lobognon. "Dieu merci, nous n'avons plus à supporter ce boulet qui rame incessamment à contre courant de tout ce qui est logique", a écrit Kader Diarrassouba en réponse à une publication de Lobognon

En fait, l'ancien ministre s'exprimait sur l'intervention de la France depuis 1960. "Avant et pendant la colonisation, la France était en Afrique pour ses intérêts.Mais depuis 1960, la France intervient en Afrique pour sauver la face des États incapables de défendre leur propre souveraineté nationale et la sécurité de leurs populations", avait-il dit. Ses propos lui ont également valu la colère de certains internautes.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus