Académie de la Mer (ARSTM – Abidjan): L'ISMI met 27 diplômés en DSAMO sur le marché

Droit et sécurité des activités maritimes et océaniques (DSAMO) : 27 étudiants de la 6e promotion du Master II reçoivent leurs diplômes (ISMI-ARSTM)
Par David Yala
Publié le 25 novembre 2022 à 11:26 | mis à jour le 25 novembre 2022 à 11:27

27 étudiants issus de la 6e promotion (2021-2022) du Master II en Droit et sécurité des activités maritimes et océaniques (DSAMO) à l'institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) ont reçu leurs diplômes de fin de formation. La cérémonie de graduation s’est tenue le mercredi 23 novembre 2022 à l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM – Abidjan-Yopougon Niangon) en Côte d’Ivoire.

Droit et sécurité des activités maritimes et océaniques (DSAMO) : 27 étudiants de la 6e promotion du Master II reçoivent leurs diplômes (ISMI-ARSTM)

« La promotion 2021-2022 de l’ISMI est composée de 27 étudiants issus de cinq pays de l’Afrique de l’ouest et du centre à savoir (la Côte d’Ivoire, le Congo Brazzaville, le Gabon, le Sénégal et le Togo), occupant tous de hautes fonctions dans leurs administrations respectives. Ils auront la joie et la fierté de recevoir leurs diplômes acquis de haute lutte après 10 mois d’effort et de sacrifices. Le contexte de création de ce Master est intimement lié à celui de l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) qui l’héberge », a introduit le col Karim Coulibaly, directeur général de l’académie régionale des sciences et techniques de la Mer d’Abidjan (ARSTM).

Depuis le Sommet de Yaoundé, poursuit le DG, les Etats du golfe de Guinée ont voulu se doter d’un institut de niveau stratégique en vue de renforcer les capacités de leurs cadres en matière de sécurité et de sûreté maritimes ; l’objectif étant de former des cadres à même de comprendre les enjeux de la mer, de formuler et de mettre en place des politiques de lutte contre les risques et menaces de sécurité et de sûreté maritimes dans l’esprit des stratégies développées au niveau international, continental, interrégional et régional.

« La création de l’ISMI est donc l’aboutissement d’un vœu longtemps exprimé par nos Etats de pouvoir disposer d’un mécanisme de formation stratégique de haut niveau touchant à la promotion et à la protection de l’économie bleue et dont le master est l’un des aboutissements heureux. Ce Master s’inscrit dans le cadre du programme de l’Université Numérique de l’Université de Nantes en France qui a bien accepté de partager avec nous son expérience dans le cadre de l’éducation à distance », a-t-il ajouté. En effet, l’ISMI délivre avant tout des formations courtes pour des praticiens, des formations axées sur des besoins pratiques de mise en œuvre de politiques publiques des administrations.

« Le master est quant à lui un outil permettant aux cadres impliqués dans l’action de l’Etat en mer de se perfectionner et d’élever leur réflexion fondée sur leur pratique à un niveau d’encadrement ou de conception. Ainsi, par l’intermédiaire des mémoires produits, ce mastère contribue au renforcement intellectuel et doctrinal de la coopération interétatique dans la cadre de l’architecture de Yaoundé. C’est pour cela que nous sommes nombreux à être réunis aujourd’hui : université de Nantes, ISMI, ARSTM, structures gouvernementales de haut niveau, Coopération française et l’Ambassade de France, car ce master est un travail d’équipe dans lequel chacun apporte soit sa contribution soit sa caution. Les deux ayant une égale importance », a renchéri le chef du projet ISMI-Coopération française, Hervé Moussaron.

Action de l’État ivoirien en Mer

Le secrétaire permanent du comité interministériel de l’Action de l’Etat en Mer de la Côte d’Ivoire a quant à lui rappelé que la criminalité maritime est multidimensionnelle et transfrontalière : elle recouvre non seulement la criminalité maritime traditionelle que sont la piraterie et la pêche INN , y compris toute la panoplie des trafics illicites (drogues, migrants, marchandises) ; mais également la criminalité émergente liée à la cyberactivité, le blanchiment des capitaux et le terrorisme maritime. C’est pour faire face à ces problématiques sécuritaires, a-t-il souligné, que la Côte d’Ivoire a adopté sa Stratégie Nationale de l’Action de l’Etat en Mer dans le cadre de la Réforme du Secteur de la Sécurité, d’une part, et d’autre part, en application des recommandations du Sommet de Yaoundé sur la sécurité et la sûreté maritimes dans le golfe de Guinée que nos chefs d’Etat ont tenu en juin 2013.

Les conseils d’usage du parrain à ses filleuls

« Aujourd’hui, c’est un jour de fête : mais que beaucoup d’effort, beaucoup de questionnements, de doutes récompensés ; vous pouvez être fiers, vous faites partie désormais d’une élite ; et vous voilà propulsés sur le devant de la scène. C’est vous qui allez être maintenant regardés » a dit au nom du Ministre Stanislas Baba, parrain de la promotion, M. PENN Laré Chef de Cabinet du Haut Conseiller pour la Mer de la Présidence Togolaise, avant de conclure : « Chers filleuls, quel que soit votre niveau de responsabilité, ayez l'esprit d'équipe, puis : « Travaillez ! travaillez ! travaillez ! », c’est le refrain des courageux, car le monde appartient aux vaillants ! Travaillez donc, parlez peu, agissez plus, car si les parleurs sèment, ce sont les silencieux qui récoltent ».


Contenu de la formation et public cible

Le diplôme délivré en partenariat avec l’université de Nantes vise à amener les apprenants à maitriser les principes du droit maritime et les réglementations internes, internationales et communautaires en matière d'activités maritimes telles que le transport maritime des personnes et des marchandises, la pêche, le remorquage, le pilotage, l'assistance et l'exploitation pétrolière en mer. La formation est ouverte aux : - Fonctionnaires d’État exerçant des emplois de conception (Marine Nationale, Forces aériennes, Administrations maritimes, Administrations des Pêches, de l’Environnement marin, des Hydrocarbures, Douanes, Gendarmerie, des ports, Affaires Étrangères, Défense…) ; - Personnels judiciaires et juristes impliqués dans le domaine maritime ; - Etudiants (non prioritaires).

Sercom ARSTM


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus