CAN: Incroyable fossé entre le budget ivoirien et celui du Cameroun

CAN 2023 en Côte d'Ivoire
Par Eugène SAHI
Publié le 20 octobre 2021 à 16:38 | mis à jour le 20 octobre 2021 à 16:38

La Côte d'Ivoire va injecter 13 fois le montant du budget alloué par le Cameroun, soit 173, 800 milliards de FCFA pour organiser la CAN (Coupe d’Afrique des Nations) sur son sol en 2023.

Côte d'Ivoire - CAN 2023 : Un budget de 174 milliards pour organiser la compétition

Après la crise du bicéphalisme rampant dans l’organisation de la CAN 2023 entre Amichia François, président du Comité d’organisation de la CAN 2023, et son ministre de tutelle, Claude Danho Paulin, c’est autour du budget consacré au bon déroulement de la grand' messe du football sur le continent, de faire polémique. Dévoilé mardi en conférence de presse par François Amichia, il faudra au pays hôte, la Côte d'Ivoire, aux dires du président du COCAN 2023, la bagatelle somme de 173 milliards 800 millions de francs CFA pour organiser la fête du football en 2023.

Une enveloppe jugée extravagante par les contribuables ivoiriens et autres observateurs du monde sportif, notamment celui du football. Car, pour la même compétition qui va se tenir en 2022 au Cameroun, Douala a élaboré un budget d’un peu plus de 13 milliards de FCFA pour l’organisation.

“Qu'est-ce qui peut justifier cet énorme écart budgétaire entre les deux pays pour la même compétition ? Le COCAN va-t-il construire des infrastructures avec un tel budget vu que des chantiers sont déjà engagés dans le cadre de cette CAN 2023 ? Quelle exception organisationnelle voudrait faire la Côte d'Ivoire pour qu'un montant aussi colossal soit prévu pour la CAN 2023 ?”, s’interroge un analyste.

Des matchs délocalisés à l’étranger

Selon Amichia François, dans ce budget susmentionné, 35 milliards seront consacrés à la communication, la retransmission des matchs. Sous cet angle, l'on se demande si l'aspect retransmission est du ressort du COCAN ou du pays organisateur ? D'une autre part, d'après le président du COCAN 2023, 73 milliards sont dédiés à l'hébergement et charges connexes. Il y a quelques semaines, les Eléphants de Côte d’Ivoire étaient contraints de rencontrer le Malawi au stade de l’amitié général Mathieu Kérékou de Cotonou au Bénin. Ce match comptant pour la 4ᵉ journée du tour préliminaire du Mondial 2022, était prévu en Côte d’Ivoire précisément au stade de Yamoussoukro.

Cependant, faute de stade répondant aux normes internationales, la mission d’inspection de la Caf a conseillé à la Côte d’Ivoire de poursuivre les travaux du stade et de choisir un autre homologué à l’extérieur. Intervenant à l’émission « Les Salons de Radio Côte d’Ivoire », le 16 juin 2019 à Abidjan, le ministre ivoirien des Sports, Claude Paulin Danho, a indiqué que le gouvernement a mobilisé 250 milliards de FCFA pour construire des infrastructures sportives de haut niveau.

« Notre mission est de faire en sorte qu’il y ait des infrastructures sportives de haut niveau. Dans cette perspective, 250 milliards de FCFA ont été mobilisés par l’Etat pour financer les infrastructures de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023) », a indiqué Claude Paulin Danho. Selon le ministre des Sports, ces fonds serviront à réaliser des infrastructures sportives et d’hébergement à Korhogo, Bouaké, Yamoussoukro, San Pedro et Abidjan. Les ouvrages en cours d’exécution contribueront, a-t-il relevé, à la création d’emplois, ainsi qu’au transfert d’expertises et de compétences.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus