Youssouf Kouyaté, DG de la Police, en Turquie pour la 89e AG d'Interpol

Youssouf Kouyaté représente la Côte d'Ivoire à l'AG d'Interpol
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 24 novembre 2021 à 14:48 | mis à jour le 24 novembre 2021 à 14:48

Interpol tient sa 89e Assemblée générale en Turquie, du 23 au 25 novembre 2021. Youssouf Kouyaté, Directeur général de la police ivoirienne, est présent à ce grand rendez-vous des securocrates du monde.

Youssouf Kouyaté représente la Côte d'Ivoire à l'AG d'Interpol

À la faveur de la 89e Assemblée générale de l'organisation internationale de police criminelle (Interpol), Youssouf Kouyaté s'est envolé pour la Turquie afin de prendre part à cette grande rencontre. La criminalité n'ayant plus de frontières, il convient également aux forces de sécurité des pays, membres d'Interpol, de mutualiser leurs efforts et peaufiner leur collaboration afin de mettre hors d'état de nuire des personnes recherchées dans certains États et qui vont se mettre à couvert dans d'autres États.

La particularité de cette rencontre d'Ankara, c'est qu'elle verra l'élection du nouveau Président d'Interpol. La délégation ivoirienne prendra donc part à ce scrutin. Cette délégation ivoirienne est constituée du Directeur général de la police nationale, du Chef du Bureau central Interpol Abidjan et du Directeur de la Police criminelle.

Une polémique a cependant surgi sur la tenue de cette AG en Turquie, d'autant plus que les relations ne sont pas au beau fixe entre l'organisation policière et Recep Tayyip Erdogan. « En cause, les fameuses notices rouges, ces messages internationaux diffusés à la demande des États membres pour faciliter l’arrestation et l’extradition des individus que ces pays recherchent. Or, ces dernières années, Interpol refuse régulièrement d’accéder aux demandes des autorités turques », note RFI.

Cette question sera évoquée lors de cette Assemblée générale, apprend-on de sources bien introduites.

Le Commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté a succédé à l'Administrateur général Brédou M’Bia à la tête de la Direction générale de la Police nationale, en janvier 2017. « Vous devez continuer à mériter la confiance du Président de la République, de la Nation et faites en sorte que la police s’intègre en harmonie avec les autres corps de commandement », lui avait recommandé feu Hamed Bakayoko, alors ministre de l'Intérieur et de la Sécurité.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus