Cardiologie: L' Hôpital américain de Paris exporte son expertise à Abidjan

Cardiologie: L' Hôpital américain de Paris exporte son expertise à Abidjan
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 juillet 2022 à 12:41 | mis à jour le 13 juillet 2022 à 12:48

La 3e mission Medical Talent menée par l' Hôpital américain de Paris en Côte d'Ivoire s'intéresse à la cardiologie. Ainsi, une mission de cardiologie interventionnelle a lieu du lundi 11 au mercredi 13 juillet 2022 en collaboration avec la PISAM (Polyclinique internationale Sainte Anne-Marie).

3e mission Medical Talent de l' Hôpital américain de Paris à Abidjan

Dans le cadre de la 3e mission Medical Talent by American Hospital of Paris (Hôpital américain de Paris) en Côte d'Ivoire, le docteur Sana Amraoui a effectué le déplacement sur les bords de la lagune Ébrié. La cardiologue rythmologue a livré l'objectif de sa présence à Abidjan. C'était le mardi 12 juillet 2022 à l'occasion d'un point de presse à Cocody, en présence du professeur Adoubi et du docteur Ehui de la PISAM, mais aussi du docteur Hakime.

"Il s'agit de dépister le maximum de patients qui peuvent être asymptomatiques parce qu'on ne ressent pas forcément l'arythmie. Il faut leur éviter ce qu'on appelle un Accident vasculaire cérébral (AVC) ou un coeur qui se fatigue, une insuffisance cardiaque. Notre objectif, c'est de les dépister pour pouvoir les traiter localement et rapidement. L'objectif, c'est non seulement de les traiter avec nos partenaires à la PISAM, mais en plus de pouvoir le faire assez rapidement pour éviter toutes les complications. Il y a aussi des objectifs multiples", a confié la spécialiste de la prise en charge diagnostic et thérapeutique des arythmies cardiaques simples et complexes.

"Cette arythmie, c'est bien de la diagnostiquer, c'est aussi bien de la traiter"

Il est important de savoir que l'arythmie est une anomalie qui affecte la fréquence cardiaque normale. Ancienne cheffe de clinique au CHU de Bordeaux, le docteur Amraoui a indiqué que plusieurs patients qui venaient juste pour se soumettre à un bilan de santé étaient atteints d'arythmie. "On a des patients qui avaient l'arythmie, qui pouvait potentiellement donner un Accident vasculaire cérébral. Cette arythmie, c'est bien de la diagnostiquer, c'est aussi bien de la traiter. La première chose qu'on a pu faire, c'est de mettre en place un traitement médical adapté pour éviter l'AVC", a dit la cardiologue.

Elle a aussi fait savoir qu'il y a beaucoup de personnes qui sont asymptomatiques, mais qui sont malades sans le savoir. "On a aussi beaucoup de facteurs de risques pour le coeur. Il s'avère que chez les patients qu'on a vus, 100 % des patients, quel que soit l'âge, globalement très jeunes, avaient une hypertension artérielle", a ajouté docteur Sana Amraoui.


Au titre des dispositions médicales contre l'arythmie, trois interventions sont proposées. Il s'agit notamment du stimulateur cardiaque ou pacemaker, la pose d'Holter implantable et le défibrillateur automatique implantable.

Pour rappel, l' Hôpital américain de Paris a tissé des partenariats avec des structures médicales de références en Afrique telle la PISAM, dans le souci de partager son expertise médicale et technologique tout en collaborant avec les équipes médicales locales. Le programme Medical Talent a été lancé le jeudi 30 septembre 2021 à Abidjan.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus