Burkina Faso : L'UA et la CEDEAO condamnent le coup d'Etat contre Damiba

Burkina Faso : Le coup d'Etat du capitaine Ibrahim Traoré contre le Lieutenant-colonel Damiba, passe mal
Par David Yala
Publié le 01 octobre 2022 à 15:15 | mis à jour le 05 octobre 2022 à 12:01

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO ) et l'Union africaine (UA) condamnent le énième ou pas d'État qui vient de se perpétrer au Burkina Faso.

Burkina Faso : Le coup d'Etat du capitaine Ibrahim Traoré contre le Lieutenant-colonel Damiba, passe mal

Au Burkina Faso, Paul-Henri Sandaogo Damiba, lui-même arrivé au pouvoir par un putsch en janvier dernier, a été renversé, vendredi 30 septembre 2022, par un groupe de militaires conduits par Ibrahim Traoré, un capitaine de 34 ans.

À la suite d’une journée de confusion entamée dès l’aurore avec des tirs dans plusieurs zones stratégiques de Ouagadougou, ces militaires ont annoncé vendredi soir, la destitution du Lieutenant-colonel Damiba, pour avoir trahi les objectifs fixés lors du coup d’Etat qui a évincé du pouvoir l’ancien chef d’Etat Roch Marc Christian Kaboré.

Cet énième coup d'Etat au Burkina Faso, seulement huit mois après celui de Damiba en janvier, condamné par la CEDEAO et l'Union africaine qui ont aussitôt produit des communiqués.



+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus