Afghanistan: 170 morts dans l'attentat suicide à l'aéroport de Kaboul

Attentat à l'aéroport de Kaboul
Par Eugène SAHI
Publié le 28 août 2021 à 09:55 | mis à jour le 28 août 2021 à 09:55

Le bilan de l’attentat suicide perpetré jeudi soir à l'aéroport de Kaboul s’est alourdi à 170 morts dont 13 militaires americains, selon les dernières informations.

Attentat à l'aéroport de Kaboul: Un seul auteur, selon le Pentagone

Revendiqué par le groupe État islamique (EI), l’attentat perpétré à l’aéroport a fait plus de 160 blessés, selon un nouveau bilan daté du vendredi.

L’attentat suicide a été perpétré par un seul auteur, a indiqué vendredi le Pentagone, après avoir affirmé dans un premier temps qu’il y avait eu deux explosions provoquées par deux kamikazes. «Nous ne pensons qu’il y ait eu de deuxième explosion à l’hôtel Baron ou près de l’hôtel, (nous pensons) qu’il n’y avait qu’un seul auteur de l’attentat suicide », a indiqué le général Hank Taylor lors d’une conférence de presse.

Il avait d’abord été fait état d’une deuxième déflagration près d’un hôtel à proximité de l’aéroport. Les opérations font toujours face à des « menaces précises et crédibles » a précisé par ailleurs le porte-parole de l’armée américaine, John Kirby. Plus de 100 000 personnes ont été évacuées d’Afghanistan depuis le 14 août, et 5 400 sont encore réfugiées à l’aéroport pour quitter le pays, a dit le général Taylor.

Le Président Biden, âgé de 78 ans, fait déjà l'objet de critiques de la part de membres aussi bien du parti démocrate que de l'opposition républicaine. "Je porte la responsabilité fondamentale de tout ce qui s'est passé", a-t-il avoué.

"Mais vous savez que le précédent président avait conclu un accord avec les talibans en vertu duquel aucun Américain ne devrait être mis en danger", s’est-il défendu, en faisant référence à l’ancien président Donald Trump.

Les auteurs de l’attentat meurtrier à l’aéroport de Kaboul doivent être « traduits en justice », a affirmé vendredi le Conseil de sécurité de l’ONU, condamnant un acte « odieux » contre des civils. « Les membres du Conseil de sécurité ont souligné la nécessité que rendent des comptes les auteurs, organisateurs, financiers et parrains de ces actes terroristes criminels, et de les traduire en justice », a indiqué l’ONU dans un communiqué, demandant à « tous les États » de « coopérer en la matière ».

Environ 5 400 personnes réfugiées dans l’aéroport de Kaboul attendent toujours d’être évacuées du pays, selon le Pentagone, qui estime que la mission d’évacuation fait toujours face à des "menaces précises et crédibles".


Afficher les commentaires
Articles les plus lus