Côte d'Ivoire : Voici toute la vérité sur le transfèrement de Soul To Soul

Soul To Soul
Par David Yala
Publié le 26 novembre 2021 à 21:48 | mis à jour le 26 novembre 2021 à 21:49

L'affaire relative au transfèrement de Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul, de la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA ), vers une autre prison du pays, fait l'objet de nombreuses spéculations depuis quelques heures. Pour éclairer l'opinion nationale et internationale sur cette affaire, la direction de l'Administration pénitentiaire a réagi dans un communiqué ci-dessous.

Soul To Soul "n’a été l’objet d’absolument aucun acte de barbarie, ni de torture"

Il a été donné, ces dernières heures, de constater qu’une certaine presse en ligne s’emploie à relayer des informations faisant état de ce que, le jeudi 25 novembre 2021, lors du transfèrement administratif de M. KONÉ KAMARATÉ Souleymane dit SOUL TO SOUL de la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan (MACA) à la Maison d’Arrêt et de Correction de Grand BASSAM (MACGB), celui-ci aurait été « tabassé et torturé ».

L’administration pénitentiaire tient à démentir de telles informations qui ne relèvent que de la pure affabulation. Elle fait savoir que c’est conformément aux dispositions des articles 101 et 103 du décret numéro 69-189 du 14 Mai 1969 portant règlementation des établissements pénitentiaires et fixant les modalités d’exécution des peines privatives de liberté, que M. KONÉ KAMARATÉ Souleymane a fait l’objet du transfèrement administratif ci-dessus visé.

Ladite opération de changement de lieu de détention s’est déroulée dans une atmosphère totalement calme et paisible. Elle n’a été émaillée d’aucun acte d’hostilité, encore moins de violence, ni à l’établissement de départ (MACA), ni pendant le trajet, ni à l’établissement d’accueil (MACGB).

M. KONÉ KAMARATÉ Souleymane n’a été l’objet d’absolument aucun acte de barbarie, ni de torture, sous quelque forme que ce soit, à aucune étape de l’opération. Le Directeur de l’administration pénitentiaire tient à mettre en garde les auteurs de ces informations mensongères et ceux qui les relayent et leur rappelle qu'ils s’exposent à des poursuites pénales.

Fait à Abidjan, le Vendredi 26 Novembre 2021

Le Directeur de l’Administration Pénitentiaire

Boubakar COULIBALY

Magistrat Hors Hiérarchie


Afficher les commentaires
Articles les plus lus