3 ans après sa création : GPS de Guillaume Soro tient son 1er congrès

3 ans après sa création : GPS de Guillaume Soro tient son 1er congrès
Par K. Richard Kouassi
Publié le 19 juillet 2022 à 10:16 | mis à jour le 16 novembre 2022 à 19:55

Générations et peuples solidaires (GPS), fondé par Guillaume Soro au lendemain de sa rupture avec Alassane Ouattara et le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), se prépare à tenir son premier congrès le samedi 30 juillet 2022.

Guillaume Soro initie une Conférence nationale d’expression citoyenne (CNEC)

Trois années après son existence, Générations et peuples solidaires organise son premier congrès. Placé sous le thème "GPS : bâtir la patrie des possibles", l’événement aura lieu le samedi 30 juillet 2022 en ligne. Guillaume Soro vit en exil depuis le 23 décembre 2019. Loin de ses partisans, l’ancien président de l’Assemblée nationale refuse d’abandonner son combat contre le régime de son ex-mentor Alassane Ouattara.

Guillaume Soro, bien que condamné à la prison à vie, rêve de diriger la Côte d’Ivoire. L’homme a déjà exprimé son ambition de briguer la magistrature suprême en 2025. Il faut rappeler qu’en 2020, le leader de Soul To Soul avait déposé son dossier de candidature. Cependant, le Conseil constitutionnel l’a rejeté.

Devant l’invalidation de sa candidature, "Bogota" avait bandé les muscles. "Ma candidature est ferme, irréductible et irrévocable. Ma force c’est le droit. Le droit est avec moi. Pour moi, si on avait un président du Conseil constitutionnel qui ne transpirait pas comme j’ai vu Koné, il prendrait la décision pour dire que, vu la Cour africaine des droits de l’homme etc. et puis c’est terminé", avait-il déclaré lors d’une conférence de presse à Paris.

Retranché en Europe, l’ex-secrétaire général du puissant syndicat estudiantin FESCI, continue de dénoncer la réélection d’Alassane Ouattara pour un 3e mandat à la tête de la Côte d'Ivoire.


Aujourd'hui, Guillaume Kigbafori Soro doit faire face à plusieurs défections dans les rangs de son mouvement politique. Méité Sindou, Soro Kanigui Mamadou, Alain Lobognon et Sékongo Félicien ont quitté le navire GPS pour se blottir dans les bras du RHDP.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus