Coupe du monde 2022: Les représentants africains peu rassurants

Coupe du Monde 2022 ( 20 novembre au 18 décembre )
Par Eugène SAHI
Publié le 04 octobre 2022 à 23:58 | mis à jour le 12 octobre 2022 à 12:39

Bilan mi-figue mi-raisin. Les cinq représentants de l'Afrique à la prochaine Coupe du monde de football Qatar 2022, après les matchs de préparation de la trêve internationale de septembre.

Coupe du Monde 2022 (du 20 novembre au 18 décembre ) : Le Sénégal, le Maroc, le Ghana, la Tunisie et le Cameroun réprésenteront l'Afrique

Tout n'était pas parfait pour Ghana,le Cameroun, le Sénégal, la Tunisie, le Maroc et pour les représentants de l'Afrique qui ont ... des prestations peu rassurantes après 2 matchs nuls et 4 défaites.

En dehors du Maroc qui confirme sa bonne forme avec un nul contre le paraguay après une victoire contre le Chili 2 à 0, le Sénégal, la Tunisie, le Cameroun et le Ghana n’auront fait que de la figuration en 2 sorties pour chacune d’elles, les 24 et 27 septembre 2022.

2 défaites pour le Cameroun, 2 buts à 0 face à l’Ouzbékistan puis 1 but à 0 contre la Corée du Sud; Le Ghana se relève de sa défaite 3 buts à 0 contre le Brésil en l’emportant 1 but à 0 contre le nicaragua et la Tunisie se fait humilier 5 contre 1 face au Brésil après sa victoire sur les Comores 1 but à 0

La dernière trêve internationale était l’ultime occasion pour les cinq représentants de l’Afrique à la prochaine Coupe du monde de se mettre à l’épreuve. À l’arrivée, de rares satisfactions et de réels motifs d’inquiétude à moins de deux mois du début de la compétition.

Des Tunisiens naïfs

Une courte victoire 1-0 contre les modestes Comores et une lourde défaite 1-5 face à l’ogre du Brésil. Ainsi se résument les deux sorties de la Tunisie durant cette pause internationale.

Les Aigles de Carthage ont maîtrisé la partie contre des Coelacanthiformes habitués à jouer les trouble-fête face aux grosses cylindrées, malgré les limites de l’attaque.

Mais les hommes de Jalel Kadri auront très peu résisté face aux assauts brésiliens. Revenue à 1-1 après 18 minutes de jeu, la Tunisie a totalement pris l’eau par la suite. "Face à une équipe d’un tel niveau, il ne faut jamais laisser d’espaces", réagira le sélectionneur en fin de match.

Des Sénégalais peu émoussés

Les deux dernières sorties du Sénégal dévoilent autant de visages de l’équipe d’Aliou Cissé.

Les Lions de la Teranga ont ainsi tenu leur rang grâce à une victoire 2-0 le 24 septembre 2022 face à une équipe de la Bolivie, qui aligne une série de quatre défaites d’affilée. Et l’addition aurait pu être plus lourde pour les Sud-Américains, n’eût été les multiples parades de leur gardien Carlos Lampe.

Hélas, cette réussite offensive a fait défaut à l’équipe sénégalaise trois jours plus tard en Autriche. Contre la vaillante équipe de l’Iran, les champions d’Afrique en titre ont dû s’en remettre à la maladresse d’un défenseur adverse pour marquer.

Un peu après l’heure de jeu, Sardar Azmoun entré quelques instants plus tôt, égalisait pour les siens d’un coup de tête. Au bilan : une victoire, un nul et un secteur offensif à affiner pour les Lions.

Le Maroc sans réalisme

Les Marocains ont souffert des mêmes travers que les Sénégalais. D’abord face au Chili le 23 septembre 2022 en Espagne. La victoire (2-0) était au bout, mais que d’occasions non concrétisées !

Puis vint le match face au Paraguay quatre jours plus tard, marqué par un score nul et vierge.

Ces deux rencontres auront été tout de même un baptême du feu satisfaisant pour le nouveau sélectionneur Walid Regragui. Mais il en faudra plus si les Lions de l’Atlas veulent être du second tour au Qatar dans une poule comptant également la Belgique, la Croatie et le Canada.

Des Ghanéens volontaristes

Le Ghana a aussi subi la loi du Brésil, le 23 septembre 2022. Les Auriverde ont notamment marqué trois fois en première période. Les Black Stars ne parviendront pas à changer la donne malgré les entrées en jeu des nouveaux binationaux Inaki Williams et Tariq Lamptey entre autres, après la pause.

Le contenu était plus intéressant contre le Nicaragua, un adversaire de moindre calibre. Mais pas la finition. En témoigne le score final de 1-0 malgré plusieurs occasions franches pour les poulains d’Otto Addo.

Des Camerounais alarmants

Le patron de la Fédération camerounaise de foot, Samuel Eto’o, promet à qui veut l’entendre une victoire finale des siens au Qatar. Mais les Lions indomptables en sont, pour l’instant, bien loin.

Dominée par l’Ouzbékistan 0-2 et la Corée du Sud 0-1, l’équipe de Rigobert Song a été en manque de tout lors de cette ultime trêve internationale avant la Coupe du monde.

Pas de bon augure pour le quintuple champion d’Afrique. D’autant que ses adversaires au Mondial ont fait de bonnes prestations au cours de cette période de match amicaux préparatifs.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus