Covid-19: La FIFA accusée d'avoir dissimulé le décès de 108 footballeurs pros

108 décès de problèmes cardiaques  -  footballeurs
Par Eugène SAHI
Publié le 29 novembre 2021 à 18:22 | mis à jour le 29 novembre 2021 à 18:22

C’est une journaliste israélienne qui est à l’origine de cette révélation troublante sur un nombre de 108 décès liés à des problèmes cardiaques chez les footballeurs professionnels que la FIFA aurait caché au grand public.

FIFA: Le nombre de décès de footballeurs liés au Covid serait multiplié par 5 en six mois

Le nombre de malaises cardiaques mortels sur les terrains de football aurait été multiplié par 5 en 2021 par rapport aux années précédentes. Un phénomène à imputer à la vaccination contre le Covid-19, selon une journaliste israélienne. Et depuis quelques heures sur les réseaux sociaux, de multiples messages reprennent en chœur un chiffre faisant état de ce que durant les 6 derniers mois, on comptabiliserait pas moins de 108 footballeurs professionnels décédés suite à des problèmes cardiaques.

Début juillet, l'OMS a conclu à un lien "probable" entre des problèmes cardiaques et certains vaccins de coronavirus (Covid-19), notamment chez les athlètes de haut niveau. Pour retrouver l'origine de ces chiffres attribués à la FIFA, c'est vers un site israélien qu'il faut se tourner, dans un article publié par une journaliste prétendument spécialisée dans le domaine de la santé. Il est fait état de 183 athlètes qui se seraient écroulés du fait de problèmes cardiaques, dont 108 qui seraient décédés, indique LCI. Un décompte pour le moins hasardeux, basé sur la compilation de publications (articles, billets de blog...) dans différentes langues dont la fiabilité reste à démontrer.

Outre le fait que le statut vaccinal des personnes concernées soit le plus souvent inconnu, il faut préciser que seuls 21 de ces 108 décès concernaient des joueurs de football. Un chiffre qui reste important, mais cinq fois inférieur à celui rapporté en ligne. Surtout, ce sont les analyses effectuées par la journaliste qui laissent dubitatif. Celle-ci affirme en effet que par rapport aux années précédentes, le nombre de décès liés à des problèmes cardiaques chez les footballeurs pros est en nette augmentation, environ cinq fois supérieur.

La question des malaises cardiaques dans le football

Or, pour soutenir sa démonstration, elle fait référence aux pages Wikipedia qui recensent les incidents similaires intervenus par le passé. Une source qui ne peut en aucun cas être jugée fiable, puisque seulement basée sur des contributions d'internautes venant enrichir l'encyclopédie. Notons par ailleurs que la Fifa suit avec attention la question des malaises cardiaques dans le football, une commission chargée d'établir un "registre sur les morts subites d'origine cardiaque". Cette dernière, note l'AFP, est constituée d'un "groupe de travail de l'Université de Sarrebruck" qui avait recensé "617 cas de morts subites" entre 2014 et 2018.

Leurs travaux, publiés dans la revue médicale British Medical Journal, ont conduit à observer plus d'une centaine d'incidents similaires par an. Bien plus que les 4,2 en moyenne sur lesquels s'appuyait la journaliste israélienne. Interrogés par l'AFP, des représentants de la commission expliquaient ces dernières semaines n'avoir pas observé "plus de décès parmi les footballeurs qu'avant la pandémie". Et d'ajouter n'avoir constaté "aucune dynamique" notable par rapport aux années passées.

Outre le fait que nous n'avons généralement aucun élément permettant d'affirmer que les sportifs touchés étaient vaccinés, il s'avère donc que les cas de morts subites d'origine cardiaque, n'aient pas connu de recrudescence depuis le lancement des campagnes de vaccination à travers le monde.


Afficher les commentaires
Articles les plus lus