Crise à l’ Ordre des médecins: Dr Aka Kroo démissionne, Pierre Dimba accusé

La crise qui secoue depuis quelques temps, le Conseil national de l’ Ordre des Médecins de Côte d’Ivoire (CNOMCI)
Par David Yala
Publié le 01 juillet 2022 à 09:52 | mis à jour le 01 juillet 2022 à 09:52

La crise qui secoue depuis quelques temps, le Conseil national de l’ Ordre des Médecins de Côte d’Ivoire (CNOMCI), à l'approche de la Convention nationale élective du samedi 20 août 2022, a fini par irriter son président, Docteur Aka Kroo Florent.

Ordre des Médecins de Côte d’Ivoire: Le Ministre Pierre Dimba a-t-il contraint le président Aka Kroo à la démission ?

Dans une de ses publications en date du jeudi 30 juin, Afrique-sur7.ci évoquait une crise latente au Conseil national de l’Ordre des Médecins de Côte d’Ivoire, qui se prépare à renouveler ses instances dirigeantes après près de 18 années du Conseil national actuel. Et ce, conformément à la loi No 2021-555, promulguée le 27 septembre 2021 par le Président de la République, Alassane Ouattara, portant organisation et fonctionnement de l’Ordre national des Médecins de Côte d’Ivoire.

Cette loi, attendue par l'ensemble de la corporation depuis de longues années, était perçue comme marquant la fin des nombreuses contestations qui pourrissaient l’environnement des élections. Malheureusement, après l'organisation des élections des Conseils régionaux de l’Ordre des médecins (CROM) dans les conditions ayant suscité quelques mécontentements, il est constaté quelques manœuvres visant à empêcher la bonne tenue de la Convention nationale élective du samedi 20 août 2022 à Abidjan.

Pourtant, cette loi prolongeait de seulement 12 mois le mandat du Conseil sortant; c'est-à-dire jusqu'au 25 septembre 2022, date à laquelle, si de nouvelles élections ne sont pas organisées, une administration provisoire et une mise sous tutelle du ministère de la justice, de l’Ordre des médecins, est inévitable.

Or, il semblerait que, pour tenter de calmer les esprits, le ministre de la Santé, Pierre Dimba, a reçu, mardi 28 juin, le président de l’ONMCI, Docteur Aka Kroo Florent; et un groupe de médecins plaignants. Rencontre au cours de laquelle le Ministre Dimba aurait ordonné de suspendre le processus électoral au Conseil de l’Ordre des Médecins et les activités y afférentes.

Le membre du gouvernement aurait également demandé à ce que chaque groupe présent à cette rencontre, lui fasse parvenir un mémorandum par entité ( l'équipe dirigeante actuelle de l'ONMCI et le collectif des médecins contestataires ). Sauf que, le lendemain de la rencontre avec la tutelle, le président de l’ONMCI, Docteur Aka Kroo Florent, irrité par "la mauvaise appréciation" de la situation par le Ministre Pierre Dimba, a décidé de rendre sa démission, comme le rapporte le courrier ci-dessous, adressé aux présidents des Conseils régionaux de l’Ordre national des Médecins de Côte d’Ivoire.

"Cette démission est la conséquence de la mauvaise appréciation et du manque de respect à tous les médecins de Côte d’Ivoire par le ministre de la Santé, en conviant le président du Conseil national de l’Ordre des Médecins sur une même table avec un groupuscule de médecins sans statut pour, soit-disant résoudre une situation fantaisiste de ces médecins issus de la liste Agir Pour Tous. Le Ministre crée ainsi le désordre, en humiliant tous les médecins de Côte d’Ivoire", dénonce un syndicaliste.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus