Maroc-Covid 19: Le gouvernement prolonge l'état d'urgence sanitaire

le Maroc reste prudent

Maroc,040
Par Henri
Publié le 28 juillet 2022 à 00:17 | mis à jour le 28 juillet 2022 à 00:17

Au Maroc, les autorités ont prorogé ce mercredi 27 juillet 2022, la durée de validité de l’état d’urgence sanitaire sur toute l’étendue du territoire national jusqu’au 30 septembre 2022.

Le gouvernement marocain proroge l'état d'urgence sanitaire

Depuis le début de l’été, le Maroc fait face à une nouvelle vague de la Covid-19. Face à la résurgence de cette épidémie le Conseil de gouvernement, réuni mercredi 27 juillet 2022 sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a décidé de proroger la durée de l’état d’urgence. Initialement prévue jusqu’au 31 juillet, l’état d’urgence sanitaire a été prorogé jusqu’au 30 septembre 2022 à 18H00

Cette mesure a été adoptée selon le Conseil de gouvernement pour continuer à assurer l’efficacité et l’efficience des mesures prises par les autorités publiques afin de lutter contre la propagation de la pandémie de la Covid-19..

La Covid-19 a ralenti le Maroc

Sur le plan économique, le Maroc est l'un des pays africains qui ont été touchés durement par la Covid-19. Selon une étude menée conjointement par la Banque africaine de développement et l'Organisation internationale du travail, deux tiers des très petites et moyennes entreprises (TPME) du Royaume chérifien ont enregistré une baisse de chiffre d’affaires de plus de 15% au premier semestre 2020. Le secteur du tourisme en particulier a été durement touché depuis le déclenchement en 2020, la Covid-19. Cette situation a entraîné, à la fin 2020, la perte de 430 000 emplois en comparaison à 2019 et une hausse du sous-emploi.

Très préoccupé par la situation de conjoncture dans le pays liée à la Covid-19, le gouvernement marocain avait pris des mesures pour réduire les effets de néfastes sur l'économie. les autorités marocaines ont mis en place des mesures d’indemnisation des travailleurs et accordé des facilités financières et fiscales aux TPME.

Le Maroc a également lancé des chantiers structurants, notamment pour faciliter l’accès au financement et renforcer le socle de protection sociale.


+ Afficher les commentaires
Articles les plus lus